Foot - L1 - ASSE - Christophe Galtier (Saint-Etienne) : «Un devoir d'exemplarité»

L'Equipe.fr
L'entraîneur de Saint-Etienne Christophe Galtier a évoqué sur Canal + les difficultés sur le plan du recrutement de l'ASSE ces dernières saisons.

Christophe Galtier, l'entraîneur des Verts désormais largués dans la course à la Ligue Europa, appelle ses joueurs à ne pas laisser filer la fin de saison avant le déplacement à Guingamp (samedi 20h00).«Comment motiver ses troupes quand la course à l'Europe s'éloigne ?En partant du principe qu'il y a des objectifs définis en début de saison et que quand on n'y arrive pas, il faut s'en approcher même si chaque match qui passe nous en éloigne. Pas question de baisser les bras et de se laisser aller. Les joueurs ont un devoir d'exemplarité. Dans l'intérêt de tout le monde, il est préférable de bien finir. On ne doit pas laisser courir la fin de saison comme ça. Ça ferait oublier aux gens une grosse partie de la saison où nous nous sommes accrochés dans toutes les compétitions.Quelle place serait synonyme d'échec au classement final ?La cinquième serait synonyme de réussite mais elle est loin. La sixième, ce serait comme la saison dernière. Si on se laisser aller, on peut se retrouver douzième et là, oui, ce serait un échec.Ça vous fait peur ?Non, mais ça serait dommage de finir comme ça et dommageable pour l'ensemble du club car il y a des enjeux financiers importants. Les places valent de l'argent. Et ça, personne ne l'occulte.Cette douzième place n'est qu'à six points...En cinq matches, ce n'est pas beaucoup. C'est vrai. Et la sixième ? Elle n'est pas si loin. C'est très serré et nous allons affronter des équipes de valeur comme Guingamp. L'En Avant voudra un sursaut d'orgueil après son élimination aux portes de la finale de la Coupe de France (0-2 à Angers mardi). Donc, si nous ne sommes pas sérieux et motivés, on peut se retrouver mal classés. Dans le cas contraire, on peut se retrouver bien classés.Quels ressorts pouvez-vous activer ?Mettre les joueurs les plus motivés sur le terrain. Ce n'est plus une question de valeur mais d'état d'esprit.Est-ce particulièrement vrai sur le plan offensif ?Il faut insister sur ce secteur-là et ne pas être résigné.Vos attaquants le sont-ils ?Quelques fois, ils peuvent être chahutés en interne au travers de réunions et accuser le coup. Mais quand même, je constate que sur le match de Rennes, le but est amené par Romain (Hamouma) et marqué par Robert (Beric).»La 35e journéeClassement

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages