Foot - L1 - Au bout d'un match renversant, Lens inflige à l'OM sa première défaite

·3 min de lecture

Rejoint avant la mi-temps après avoir mené 2-0, Lens a trouvé les ressources pour sortir vainqueur d'un match spectaculaire à Marseille (3-2) dimanche. Première équipe à faire tomber l'OM cette saison, le Racing grimpe à la 2e place de la L1. Le match : 2-3 On reste rarement sur sa faim avec l'OM de Jorge Sampaoli, et la soirée de dimanche n'a pas dérogé à la règle. Mais il faut deux équipes pour faire un grand match. Or, le Racing de Franck Haise a été plus qu'à la hauteur du rendez-vous, fidèle aux principes de jeu qui ont fait de lui une des attractions de la Ligue 1. Marseille avait rarement été malmené de la sorte cette saison et il lui a fallu un grand Dimitri Payet pour se relever d'une première demi-heure cauchemardesque (27e, 0-2) dans un Vélodrome incandescent. Mais cela n'a pas suffi. lire aussi Le film d'OM-Lens D'abord sans solution face au pressing lensois, incapable de construire malgré la possession du ballon (60 % sur l'ensemble du match), l'OM a tout fait pour prendre les devants après le doublé de son capitaine, buteur sur coup franc (33e, 1-2) puis sur penalty (45e+3, 2-2). Il lui a manqué un brin de chance sur une frappe surpuissante de Cengiz Ünder renvoyée par la transversale (56e), de la réussite sur une percée de Pol Lirola (58e). Mais on se souviendra qu'il est aussi tombé sur un grand gardien, Jean-Louis Leca, brillant sur une reprise de Gerson (36e) et vigilant sur une tête de Bamba Dieng (56e). Et qu'il a encaissé un but venu d'ailleurs, signé Przemysaw Frankowski (27e, 2-0). 4 Lens est invaincu lors de ses 4 premiers déplacements de la saison en Ligue 1 pour la première fois depuis 1991-1992. Après avoir fourni beaucoup d'efforts en première période, Lens s'est d'abord contenté de défendre au retour des vestiaires. Mais le coaching gagnant de Haise a redonné des armes au Racing après l'heure de jeu. À peine entré à la place du jeune David Pereira Da Costa (63e), Wesley Saïd a fait passer un premier frisson sur le but de Pau Lopez à la 68e, avant de redonner l'avantage aux Lensois trois minutes plus tard, de la tête (71e, 3-2). Son premier but en Ligue 1 depuis décembre 2019. Jonathan Clauss venait lui aussi de faire ses premiers pas sur la pelouse et c'est lui qui a initié cette action décisive sur son côté droit. Grâce à ces trois nouveaux points, le Racing grimpe sur le podium et passe même devant l'OM à la 2e place du classement. lire aussi Les notes d'OM-Lens : Saliba bien bas, Sotoca décolle Le joueur : Sotoca dans tous les bons coups Pas toujours en réussite face au but depuis le début de la saison, Florian Sotoca n'en reste pas moins un joueur incontournable pour le Racing. C'est lui qui avait donné la victoire à son équipe à Bordeaux (3-2) le 12 septembre, au bout du temps additionnel, et il a encore été déterminant dimanche. Buteur, d'abord, sur penalty (9e, 1-0), il a ensuite donné deux passes décisives : la première à Frankowski en déviant le ballon de la tête sur un long dégagement de Leca (27e, 2-0) et la seconde à Saïd sur un centre précis dans la surface (71e, 3-2). C'est la première fois en 42 matches de L1 que l'attaquant originaire de Narbonne est impliqué sur trois buts. Avec un peu plus de réussite, il aurait même pu s'offrir un doublé à la 81e, après avoir éliminé trois défenseurs olympiens. lire aussi Haise (Lens) : « On a joué avec beaucoup de personnalité »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles