Foot - L1 - Bastia - Incidents Bastia-OL : dix supporters renvoyés en correctionnelle

L'Equipe.fr
A la suite du match interrompu à Furiani entre Bastia et Lyon, le 16 avril, la commission de discipline de la LFP a décidé de ne pas rejouer le match et d'attribuer la victoire à l'OL. Bastia devra aussi disputer trois rencontres à huis clos et sur terrain neutre.

Dix supporters bastiais accusés d'avoir pénétré illégalement dans le stade lors de la rencontre Bastia-Lyon du 16 avril, qui avait été interrompue, seront jugés devant le tribunal correctionnel.Les dix hommes placés en garde à vue mercredi pour avoir pénétré dans le stade de Furiani lors du Bastia-OL qui avait dû être interrompu à cause de violences, seront jugés le 15 mai devant le tribunal correctionnel. Les dix supporters, qui ont reconnu les faits, ont été placés sous contrôle judiciaire. Il comparaîtront le même jour que cinq hommes, parmi lesquels Anthony Agostini, directeur des services généraux du SCB, soupçonnés d'avoir commis des violences à l'encontre de joueurs et du staff de l'OL. Ces dix personnes ne sont pas poursuivies pour des faits de violences, mais pour avoir pénétré dans le stade, perturbant le déroulement de la rencontre.Concernant les sanctions sportives qui attendent le Sporting Bastia après ces incidents, la commission de discipline de la LFP doit rendre sa décision ce jeudi soir.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages