Foot - L1 - Bordeaux - Alain Giresse (ancien joueur de Bordeaux), sur le retrait de King Street : « Maintenant, on va prier pour que les choses s'arrangent »

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Alain Giresse, l'ancien milieu de terrain de Bordeaux et joueur historique du club, n'est pas surpris après l'annonce du désengagement de King Street, l'actionnaire des Girondins. Alain Giresse, ancien joueur de Bordeaux, sur la chaîne L'Équipe à propos de la décision de King Street de se désengager du club bordelais : « On pouvait s'y attendre. Le club était très fragile sur le plan financier. La pandémie et Mediapro n'ont fait qu'accélérer le processus de cette situation. Financièrement, le club s'est mis dans de grosses difficultés. Maintenant, on va prier pour que les choses s'arrangent mais les Girondins sont sur le fil du rasoir. On peut être inquiet (pour la survie du club), il ne faut pas se voiler la face. La situation est catastrophique, dans un contexte en plus où sur le plan sportif, on ne peut pas dire que la situation prête à l'optimisme. « Je ne vois pas comment on va pouvoir éviter le pire » [...] Il n'y a rien qui puisse nous permettre d'espérer quoi que ce soit sportivement. Et dans la sphère des Girondins, les relations se sont complètement dégradées, la situation n'est pas saine. Ce qui est encore plus préjudiciable pour le club parce que lorsque l'on se retrouve dans une telle situation, il faut une mobilisation autour pour essayer de limiter la casse et de sauver ce qui peut être sauvé mais là je ne vois pas comment on va pouvoir éviter le pire. »