Foot - L1 - Bordeaux - Bordeaux annonce un plan social

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Les Girondins de Bordeaux ont annoncé mardi un plan de départs volontaires qui pourrait concerner une trentaine d'emplois. Les répercussions de la crise sanitaire, conjuguée avec le conflit à propos de Mediapro, commencent à voir le jour. Bordeaux a fait part mardi d'un plan de départs volontaires qui pourrait concerner une trentaine d'emplois, administratifs et commerciaux surtout, dans le cadre d'une « réorganisation » du club visant l'équilibre financier d'ici à trois ans, a annoncé la direction. Ce plan de « suppressions non contraintes », dans le cadre d'un « accord de rupture conventionnelle collective », a été négocié ces dernières semaines avec syndicats et élus du personnel. Il a été présenté mardi aux collaborateurs par le directeur général adjoint Thomas Jacquemier, selon le club. Les services administratif et commercial touchés ? Les suppressions pourraient concerner les services administratif et commercial sur environ 300 collaborateurs au total. Le président du club, Frédéric Longuépée, n'a pas mentionné d'échéance, mais souhaiterait « de la visibilité à mi-décembre » a-t-il déclaré à l'AFP. Les Girondins, dont le fonds d'investissement américain King Street est devenu en décembre 2019 seul actionnaire - un an après le rachat à M6 par King Street et GACP -, avaient passé, malgré des finances dans le rouge, sans sanction en juillet l'audition de la DNCG grâce à une recapitalisation de 27,5 millions d'euros de King Street en juin. Et moyennant des objectifs de retour à l'équilibre financier. « Le club vit avec un déficit structurel depuis de nombreuses années », a indiqué M. Longuépée dans une interview par écrit à l'AFP, où il n'a pas souhaité se prononcer sur le montant de 30 à 40 millions de déficit mentionné dans la presse.