Foot - L1 - Ligue 1 : Bordeaux coule à Lorient, Nantes respire

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Bordeaux s'est lourdement incliné à Lorient (1-4), Nantes a renversé Strasbourg (2-1) et prend la place de barragiste à Nîmes, battu par Lens (1-2), de retour à la cinquième position devant l'OM. Enfin, Rennes a envoyé Dijon en Ligue 2 (5-1). Lorient enfonce Bordeaux Décidément, rien ne va du côté de Bordeaux, que ce soit en dehors du terrain avec le désistement du propriétaire King Street cette semaine, ou sur les pelouses avec la claque reçue ce dimanche à Lorient (1-4). Les Girondins, qui viennent d'encaisser une cinquième défaite d'affilée, n'ont pas existé. Apathiques offensivement, ils ont pris de plein fouet les rafales de la doublette Wissa-Moffi. lire aussi Le film de Lorient - Bordeaux Yoane Wissa ouvrait le score sur corner (18e) avant d'offrir le but du break à Terem Moffi deux minutes plus tard. Ce dernier, déjà double buteur au Vélodrome face à Marseille, s'est ensuite offert son premier triplé en Ligue 1. Les Merlus reviennent à une longueur de Bordeaux et prennent quatre points d'avance sur Nîmes et Nantes, barragiste. Rennes envoie Dijon en Ligue 2 Pour Dijon, c'était défaite interdite ce dimanche à Rennes si le club voulait survivre quelques jours de plus dans l'élite. Avant de sombrer (1-5), les hommes de David Linarès ont fait mieux que résister en surprenant leurs adversaires dès la 8e minute. Gomis concédait un penalty évitable que Benzia transformait avec sang-froid. lire aussi Le film de Rennes - Dijon L'euphorie fut de courte durée - huit minutes exactement - avant que Martin Terrier, l'homme en forme du Stade Rennais, égalise en glissant le ballon sous Allagbé. La domination des Bretons s'est faite de plus en plus pressante jusqu'à l'heure de jeu. Terrier, profitant des services de Camavinga (71e) puis Tait (72e), enterraient définitivement les espoirs dijonnais. Nyamsi et Grenier ont ensuite soigné la différence de buts de leur équipe, qui reste dans la course à la cinquième place, juste derrière Lens et Marseille. lire aussi Le classement de la Ligue 1 Lens arrache la victoire en infériorité numérique Au-delà de la lutte pour le maintien, l'autre enjeu de la journée était donc la course à l'Europe. Vainqueur de Nîmes sur sa pelouse (2-1), Lens a réalisé une très belle opération. Les Nordistes se devaient de récolter les trois points, Marseille ayant gagné vendredi à Reims. Ils ont pris le match par le bon bout grâce à Ignatius Ganago (17e) qui n'avait plus célébré le moindre but depuis le 5 décembre dernier. lire aussi Le film de Lens - Nîmes Le bon début de match des promus a été gâché par l'expulsion méritée de Sylla dès la 24e minute - le latéral gauche a essuyé ses crampons sur le visage de Ripart qui est sorti le visage en sang - et par l'égalisation de Ferhat sur penalty (52e). Les Sang et Or ont finalement arraché la victoire à dix contre onze grâce à un geste acrobatique de Haidara (76e). Une victoire qui leur permet de repasser devant l'OM à la cinquième place. Nantes renverse Strasbourg et redevient barragiste Les Nantais ont souffert mais repartent de leur déplacement à Strasbourg avec trois points précieux (2-1). Cette victoire, ils la doivent en grande partie à la belle performance de leur gardien qui les a gardés dans le match. Impuissant sur l'ouverture du score d'Ajorque (42e), Alban Lafont a réalisé deux parades de grande classe devant Ajorque (28e) et Liénard (31e). lire aussi Le film de Strasbourg - Nantes La remontée des Canaris s'est ensuite effectuée en deux temps. Castelletto égalisait à la suite d'un cafouillage sur corner (52e) et Blas ponctuait une contre-attaque d'école à un quart d'heure du terme. La formation d'Antoine Kombouaré redevient barragiste et reste au contact de Lorient, Bordeaux mais aussi Strasbourg qui ne compte plus que six points d'avance sur la zone rouge.