Foot - L1 - Bordeaux - Delmeule (médecin de Bordeaux) : « Footballeur, ce n'est pas comme travailler derrière un bureau »

·4 min de lecture

Le médecin des Girondins de Bordeaux Thierry Delmeule regrette que le protocole de la LFP ne tienne pas compte de la condition physique des joueurs à leur retour post-Covid. « C'est son vrai point faible », dit-il. « Pouvez-vous nous faire un point précis sur la situation du Covid aux Girondins ?
Si on parle de manière très chiffrée, on a vingt et un joueurs qui ont été positifs depuis le début du foyer de contamination, sur quatre ou cinq journées de tests différentes. Aujourd'hui, on a tout un lot de joueurs qui est sorti du protocole Ligue et qui a pu reprendre, certains qui sont négatifs, d'autres qui sont encore positifs. Et quelques symptomatiques. Ce qui est dommage, c'est que le protocole de la Ligue est très comptable et qu'il ne tient pas compte de l'état physique des joueurs. Un joueur négatif peut avoir une baisse de forme, des douleurs musculaires ou une toux à l'effort. Le métier de footballeur, ce n'est pas comme travailler derrière un bureau. « Si vous avez quatre ou cinq joueurs qui sont aptes, selon le protocole, mais qu'ils ne sont pas capables de faire deux tours de terrain, pour moi, ils ne sont pas aptes » En tant que médecin, comprenez-vous la position de la Ligue ?
Ils sont en accord avec leur protocole, on ne peut pas le leur reprocher. Ils ne veulent pas embêter spécifiquement Bordeaux. Mais sur le plan médical, humain, et en termes d'équité... Si vous avez quatre ou cinq joueurs qui sont aptes, selon le protocole, mais qu'ils ne sont pas capables de faire deux tours de terrain, pour moi, ils ne sont pas aptes. lire aussi Admar Lopes : « Le protocole n'est pas prévu pour une situation comme la nôtre » Sur le plan médical, quel est le risque de les aligner ?
Là, on parle de Covid mais même après une gastro, vous ne pouvez pas être opérationnel deux jours après pour jouer au foot. On a discuté avec le cardiologue du club : sur cent infections virales, il y en a un qui fera une myocardite. On ne sait pas quand mais c'est un vrai risque. C'est aussi pour ça qu'il aurait été intéressant que la commission fasse du cas par cas. Dix-sept joueurs étaient jugés indisponibles mercredi lorsque le club a demandé le report. Combien le seront vendredi ?
On a fait des tests aujourd'hui (jeudi), on verra l'évolution, mais on devrait passer de huit cas positifs à six. Pour ceux qui ont repris l'entraînement individuel, il y en a trois qu'il faudra vraiment éviter de faire jouer, et on fera une demande de reprise anticipée pour quatre joueurs. Ça sera à la Ligue de nous l'accorder... ou pas. « Si on avait attendu huit, dix jours et qu'on avait fait tester tout le monde, on aurait eu un gros paquet de positifs, comme Angers » Dans le protocole, il est dit qu'un joueur qui revient d'isolement doit se soumettre à une reprise individuelle de sept jours. Pourtant, la LFP ne semble pas en tenir compte. Seuls les positifs sont considérés comme indisponibles sur la liste des 30 inscrits en Championnat...
C'est ça. Le post-Covid décalé, ils ne connaissent pas. Eux, ce qu'ils nous demandent de leur adresser, c'est le test positif le jour où il a été fait. Ensuite, c'est un délai de cinq jours puis sept jours de reprise. Sans tenir compte de l'état physique du joueur. Ni s'il est encore positif... Rémi Oudin, par exemple, l'était encore lors des tests effectués mardi. Pourtant, il est considéré comme apte pour Marseille ?
Exactement. Il y a une règle et la Ligue n'en déroge pas. Le club s'était senti lésé lorsque la FFF avait maintenu le seizième de finale de Coupe de France à Brest. C'est de nouveau le cas...
Avec le recul, on n'a pas eu de chance. À trop vouloir tester, ça donne l'impression qu'on filoute alors que pas du tout. À partir du moment où on a eu un cas positif, on a testé tous les jours et on a été très sérieux pour essayer d'éviter que l'ensemble du groupe soit contaminé. Au final, ça nous a plus desservis qu'autre chose. Si on avait attendu huit, dix jours et qu'on avait fait tester tout le monde, on aurait eu un gros paquet de positifs, comme Angers. À vouloir être trop précautionneux... » Lopes : « Je suis en colère » lire aussi Bordeaux demande officiellement le report de son match de Ligue 1 contre l'OM

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles