Foot - L1 - Bordeaux - Hatem Ben Arfa (Bordeaux) : « Je suis très optimiste, très serein »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

À deux jours du déplacement des Girondins à Rennes (vendredi, 19 heures), Hatem Ben Arfa a dédramatisé la mauvaise passe dans laquelle se trouvent les Bordelais. Deux défaites d'affilée, à Monaco (0-4) et contre Montpellier (0-2), une décevante 12e place qui suggère que les Bordelais devront d'abord surveiller leurs arrières, et un calendrier complexe avec deux déplacements à Rennes et face au PSG à négocier : on a connu période plus propice pour vanter la présumée « sérénité » dans laquelle baigneraient les joueurs de Jean-Louis Gasset. lire aussi Le classement de Ligue 1 « Mais malgré tout ce qui peut se dire, on est serein, a insisté Hatem Ben Arfa à plusieurs reprises ce mercredi. On sait qu'on doit gagner des matches mais c'est le cas à chaque fois. Ce ne sont pas ces deux matches qui feront que notre saison sera comme ci ou comme ça. Il n'y a pas de pression, on doit voir à long terme. »
Jean-Louis Gasset, entraîneur des Girondins de Bordeaux « Alain Roche a parlé, Laurent Koscielny est intervenu, moi aussi. On a un peu vidé notre sac » Alors que la trêve internationale a permis de délier les langues (« Alain Roche a parlé, Laurent Koscielny est intervenu, moi aussi. On a un peu vidé notre sac », a indiqué l'entraîneur Jean-Louis Gasset), le milieu offensif s'est dit convaincu que les Bordelais atteindront leurs objectifs en fin de saison - le top 8 a minima, selon le PDG Frédéric Longuépée - et peut-être même mieux. « Je peux vous signer aujourd'hui qu'en fin de saison on sera mieux que notre objectif », a lancé Ben Arfa à son auditoire en lui donnant rendez-vous à la 30e journée. « On sait où on veut aller [...] Je suis très optimiste, très serein ». lire aussi Ligue 1 : le calendrier de la 11e journée Dans son sillage et pour appuyer l'idée d'un renouveau, Gasset a affirmé avoir senti « un investissement total et une implication nouvelle » au cours des dix derniers jours. L'ancien entraîneur de Saint-Étienne a profité de cette période pour procéder à une large revue d'effectif en incluant des jeunes, et ce que lui ont montré Dilane Bakwa et Amadou Traoré - notamment - n'a pas été pour lui déplaire. « Ils sont en train de passer un cap, a-t-il souligné alors que Samuel Kalu sera de retour à Rennes mais sans doute trop juste pour débuter. À un moment ou à un autre, il y a la réflexion de les lancer ou pas. Ils vont titiller tout le monde. La concurrence, c'est aussi parfois ce qui provoque un déclic dans un groupe. »