Foot - L1 - Bordeaux - Ligue 1 : le président des Girondins de Bordeaux porte plainte après des affiches hostiles

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Frédéric Longuépée, le président des Girondins de Bordeaux, a déposé plainte contre X après une campagne d'affichage sauvage appelant « à sa capture ». Le président de Bordeaux Frédéric Longuépée a déposé plainte contre X après une campagne d'affichage sauvage appelant « à sa capture » il y a quelques jours, plainte à la suite de laquelle le leader des supporters Ultramarines a été convoqué par la police, a appris ce samedi l'AFP de sources concordantes. Des affiches s'inspirant des « Wanted » américains de l'époque du Far West, sur lesquelles on lit « 40 000 EUR Reward (récompense) pour la capture de: Frédéric Longuépée », avaient fleuri il y a quelques jours dans la métropole girondine. Les 40 000 euros se voulant, selon l'affiche, une référence « au prix qu'il coûte chaque mois aux Girondins de Bordeaux ». Le leader des Ultramarines nie toute implication dans l'affaire Le leader des Ultramarines, le principal groupe de supporters, Florian Brunet, avait dans la semaine pris ses distances avec les affiches, qui pour l'heure n'ont pas été revendiquées, et affirmé qu'elles n'étaient pas le fait de son groupe de supporters. Le président des Girondins, dont les relations avec les Ultramarines, sont exécrables depuis plusieurs mois, a porté plainte en lien avec ces affiches, a-t-on indiqué samedi de source policière, confirmant une information du quotidien Sud Ouest. Plusieurs personnes ont été convoquées par la police pour être entendues à la suite de cette plainte, selon la même source. Dans un tweet vendredi soir, Florian Brunet a révélé avoir été convoqué lundi au commissariat pour être entendu, dans le cadre d'une enquête pour « provocation non suivie d'effet au crime ou délit (...) envers un particulier, et diffamation. » Il a ajouté que « plusieurs personnes étaient convoquées la semaine prochaine au commissariat pour être entendues ».