Foot - L1 - Bordeaux - Le « point sur le sauvetage » des Girondins de Bordeaux

·1 min de lecture

Dans un communiqué, ce vendredi, le club bordelais a donné des précisions sur sa santé financière, six mois après l'arrivée de Gérard Lopez. Par le biais d'un communiqué - un long texte, des chiffres et un graphique - publié ce vendredi soir sur son site, les Girondins de Bordeaux ont tenu à faire publiquement « le point sur le sauvetage du club en présentant sa trajectoire de retour à l'équilibre », le tout « six mois après sa reprise » par Gérard Lopez. lire aussi Bordeaux rompt son partenariat avec Winamax « Après plus de 100 M€ de pertes cumulées en deux saisons, la nouvelle direction réduira dès la saison prochaine le déficit d'exploitation de plus de 40 % par rapport à la saison 2020-2021 grâce à une stratégie d'assainissement des comptes (réduction de la masse salariale, mesures d'économies, augmentation des recettes) », est-il d'abord écrit. « L'objectif est de redonner au club la capacité de créer de la valeur dans les mois et années à venir. Désormais, le club investit dans sa valeur future, plutôt que de dépenser dans des joueurs arrivés à maturité. » « Depuis six mois, la direction a instauré une stratégie de création de valeur pour le club reposant sur le recrutement de jeunes talents et sur une nouvelle discipline en matière de politique salariale, en réduisant le salaire moyen (- 45 %) des joueurs arrivés, tout en rajeunissant l'effectif, poursuit le communiqué. L'objectif est de redonner au club la capacité de créer de la valeur dans les mois et années à venir. [...] Désormais, le club investit dans sa valeur future, plutôt que de dépenser dans des joueurs arrivés à maturité. » Et d'ajouter : « Parallèlement à la stratégie de redressement financier, la direction investit dans des projets de long terme pour moderniser et professionnaliser le club, afin de garantir aux joueuses et aux joueurs, un accompagnement sportif de haut niveau. Ces projets ont pour vocation de contribuer à l'amélioration durable des performances sportives du club. » « Il n'y a pas de vie en Ligue 2 » Plus tôt dans la journée, le directeur général délégué Thomas Jacquemier s'était exprimé sur la situation du club. « On ne va pas se cacher : aujourd'hui, pour les Girondins, il n'y a pas de modèle, il n'y a pas de vie en Ligue 2. Les revenus que l'on tire des droits télé en L2 ne permettent pas au club d'y survivre, a-t-il notamment déclaré. Pour le coup, on ne peut pas l'envisager comme certains clubs qui font l'ascenseur, qui sont plus adaptés à cela. Pour nous, ce n'est plus possible. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles