Foot - L1 - Bordeaux - Les Ultramarines Bordeaux 1987 répondent à Frédéric Longuépée, le PDG des Girondins

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le principal groupe de supporters des Girondins de Bordeaux, les Ultramarines Bordeaux 1987, a réagi à l'interview donnée par Frédéric Longuépée, le président-directeur général des Girondins, dans « L'Équipe ». Il lui demande de quitter le club. Le divorce est total. Irrévocable si l'on en croit la missive publiée ce lundi, en début d'après-midi, sur les réseaux sociaux par le groupe de supporter Ultramarine Bordeaux 1987 en réponse à l'interview de Frédéric Longuépée, le président-directeur général des Girondins, parue dans L'Équipe. « Ces déclarations amènent la preuve irréfutable de votre totale déconnexion des réalités, ainsi que de votre mépris généralisé envers celles et ceux qui font et qui ont fait l'institution », assurent les UB 87 dans leur lettre qui court sur trois pages.

Les supporters ont également réagi à l'annonce du dirigeant de porter plainte à la suite de divulgation d'enregistrements privés le mettant en scène ainsi qu'Antony Thiodet, le M. Billetterie du club. « Nous sommes pleinement conscients des risques que nous avons pris en diffusant ces "leaks", affirment les UB 1987. Nous les assumons comme nous assumerons si besoin notre rôle de lanceurs d'alerte. [...] Nous préférons être pénalement responsables de ces fuites que moralement coupables de les avoir dissimulées. » Frédéric Longuépée (Bordeaux) : « Ça suffit ! » La colère du groupe de supporters semble être à son paroxysme. Ils désignent Longuépée « comme le chef de file » « des personnes qui veulent nuire au club ». Alors que le PDG. de Bordeaux se dit ouvert au dialogue, eux estiment que celui-ci est « impossible, mort, et enterré. » « Même des excuses publiques ne refermeraient pas les cicatrices que vous avez creusées », ajoute les UB 1987 qui demandent à Frédéric Longuépée de quitter le club.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi