Foot - L1 - Bordeaux - Vladimir Petkovic, entraîneur de Bordeaux : «Je suis désolé»

·2 min de lecture
Foot - L1 - Bordeaux - Vladimir Petkovic, entraîneur de Bordeaux : «Je suis désolé»

En dépit de la défaite, l'entraîneur des Girondins estime que son équipe a fait le maximum avec ses moyens du moment contre l'OM (0-1), vendredi soir, en Ligue 1. Comment expliquez-vous cette défaite ?
Je suis désolé pour l'ambiance, pour les supporters qui nous ont soutenu à notre arrivée au stade, et pour cette série qui s'est brisée ce soir. L'équipe a donné presque le maximum, elle a tout essayé. Il y a eu des moments difficiles et quand le physique n'est pas au rendez-vous, des erreurs peuvent arriver. Nous avons été trop bas en première période, plus haut et davantage proactifs en deuxième. Mais nous n'avons pas réussi à tirer parti de certaines occasions. Marseille n'a rien volé mais j'aimerais revoir l'action du possible penalty sur Pembélé. lire aussi L'OM brise la malédiction à Bordeaux Le problème a-t-il été tactique ?
Je ne pense pas. C'est plus un problème de jeunesse et de physique qui nous a amené à faire des erreurs. Mais on a des bases qui doivent nous permettre de faire mieux. lire aussi Les notes de Bordeaux-OM : Costil se rate, Ünder en profite En voulez-vous à la Ligue d'avoir maintenu ce match ?
Je ne veux pas nous trouver d'excuses. Vladimir Petkovic « On peut s'en sortir » Au-delà de cette fin série, comment jugez-vous la situation actuelle ?
Ce que nous faisons n'est pas suffisant, il faut s'améliorer dans tous les secteurs mais ça reste possible. On peut s'en sortir. Le mercato peut-il être une solution ?
Tout le monde est au courant de notre situation. Ce n'est pas intéressant de faire des spéculations. Il faut se concentrer sur le concret et travailler avec les joueurs que nous avons. Ce soir, tout le monde a essayé de faire le maximum. Il faut tourner la page et essayer d'aller de l'avant.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles