Foot - L1 - Brest - Olivier Dall'Oglio (Brest) : « Davantage de temps pour préparer la suite »

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'entraîneur de Brest estime que la décision prise par le gouvernement est « raisonnable » même si elle va « engendrer beaucoup d'injustices ». Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Brest), sur l'arrêt de la saison : « J'estime que c'est une décision raisonnable sur le plan sanitaire, même si cela va engendrer beaucoup d'injustices. On va avoir davantage de temps pour préparer la suite et les instances pour prendre des décisions concrètes. Ce qui m'ennuyait le plus, c'était la précipitation de la reprise des entraînements dans les conditions avancées par les médecins des clubs, pour une reprise de la compétition. On était obligés de se projeter, mais ce n'était pas crédible. Les questions que pose la fin de saison en Ligue 1 Maintenant, on ne peut pas laisser les joueurs sans entraînement durant quatre mois. Le docteur du club nous a remis un protocole et on va s'y tenir. Mais nous ne sommes plus dans l'urgence. On va pouvoir faire revenir les joueurs au centre d'entraînement par petits groupes, en ayant préalablement testé les joueurs et le staff. Même s'il est encore difficile d'imaginer la suite avec précision, j'envisage de faire revenir les joueurs mi-mai, de les garder un gros mois, puis de les laisser partir en vacances et les faire revenir pour une grosse préparation de six semaines, avant une reprise fin août, début septembre. » Gaëtan Belaud « Même si c'est ce que je souhaitais, c'est comme un coup de massue » Gaëtan Belaud (capitaine de Brest) : « Même si c'est ce que je souhaitais, comme les trois quarts des joueurs à Brest, c'est comme un coup de massue. D'une certaine manière, je dirais que l'intelligence a pris le dessus. Je ne voyais comment on allait pouvoir reprendre en juin, dans des conditions normales. Bien sûr, les médecins des clubs ont proposé un protocole de reprise, ce qu'on leur avait demandé, mais, clairement, cela nous montrait que ce n'était pas possible. Ensuite, enchaîner aussi rapidement avec la saison suivante me paraissait compliqué sur le plan physique, mais aussi mental. Maintenant, dès que l'on pourra reprendre l'entraînement collectif, dans les meilleures conditions, on le fera. S'il faut attendre juillet, ce sera juillet. Bien sûr que j'aurais souhaité terminer le Championnat, pour pouvoir me montrer, car j'arrive en fin de contrat. Mais, c'était plus raisonnable d'arrêter. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi