Foot - L1 - Championnat des Étoiles - Championnat des étoiles : nos conseils avant la 3e journée de Ligue 1

·5 min de lecture

Comme chaque semaine désormais, voici nos recommandations hebdomadaires pour le Championnat des étoiles. Faisons le point avant la troisième journée de L1.

Les enjeux
Une hiérarchie ne se dégage pas encore mais pour Lille et Lyon, il y a déjà urgence de points. Après leur début de saison raté, les réactions du LOSC et de l'OL seront attendues. Les surprises Clermont et Angers seront aussi surveillées de près. Au programme cette semaine : un déplacement piégeux du PSG en Bretagne face à Brest, un déjà très important Saint-Etienne - Lille, un choc inattendu entre Lyon et Clermont, un toujours très chaud Nice-OM et un derby tout aussi bouillant entre Rennes et Nantes.

lire aussi
Les conseils avant la deuxième journée

Les gardiens
Ça s'impose : même s'il a déjà encaissé trois buts en deux matches, Keylor Navas reste une valeur sûre, encore plus lorsque le PSG affronte un adversaire dont l'efficacité offensive peine à faire ses preuves (2 buts marqués depuis le début de saison). Reste à savoir si le gardien costaricain restera titulaire quand Gianluigi Donnarumma sera opérationnel. Ce qui ne devrait plus tarder.

Ça se tente : excellent face à Metz (2-0), Alban Lafont réalise un début de saison solide. Il aura à coeur de continuer sur sa lancée face au rival rennais, qui prend actuellement ses marques, notamment en attaque, avec toutes ses recrues. L'international Espoirs devrait être sollicité et aura encore l'occasion de briller.

On prend le risque : tout juste arrivé à Lille, Ivo Grbic va vouloir réussir son entrée. Prêté par l'Atlético de Madrid, le gardien croate occupera la place de numéro un devant Leo Jardim, loin d'être convaincant lors des deux premières journées. Si elle est qualifiée, l'ancienne doublure de Jan Oblak chez les Colchoneros débutera en Ligue 1 samedi par un gros déplacement à Saint-Etienne. Idéal pour marquer les esprits.

Les défenseurs
Ça s'impose : son début de saison remarquable profite à son équipe. Avec Angers, leader provisoire de Ligue 1 après deux journées sans encaisser le moindre but, Ismaël Traoré (7,5 de moyenne dans L'Équipe) a réussi un sans-faute jusque-là. Sa prestation face à l'OL le week-end dernier, après celle en ouverture à Strasbourg (2-0), confirme sa confiance actuelle. Autant continuer d'en profiter. Le SCO se rendra en plus à Bordeaux, en pleine reconstruction.

Ça se tente : malgré la défaite de Monaco à Lorient (0-1), vendredi dernier, Strahinja Pavlovic avait éclairé la rencontre par son implication, ses interventions et sa justesse, au point d'être le meilleur joueur de son équipe pour son premier match. Il voudra confirmer samedi contre Lens, au stade Louis-II. À condition d'être aligné par Niko Kovac, l'ASM disputant son barrage retour de Ligue des champions, quatre jours plus tard à Donetsk face au Chakthior (défaite 1-0 à l'aller).

On prend le risque : remplaçant pour son premier match avec Bordeaux, dimanche à Marseille (2-2), Timothée Pembélé a tout changé à son entrée à la mi-temps. À la fois buteur et dynamiteur du jeu des Girondins, menés 2-0 à la pause, le jeune défenseur prêté par le PSG a fait preuve d'une belle activité au poste de latéral droit, qu'il pourrait à nouveau occuper dimanche contre Angers.

Les milieux
Ça s'impose : il n'est pas celui qui a le plus brillé contre Strasbourg (4-2), mais Georginio Wijnaldum a fait quand même un bien fou au PSG depuis son arrivée. Sa technique, sa vision du jeu et sa capacité à se projeter vers l'avant avec le ballon en font un milieu moderne de tout premier plan. Son coach Mauricio Pochettino comptera évidemment sur lui vendredi à Brest pour confirmer le bon démarrage parisien.

Ça se tente : entré en fin de match lors de la déroute du LOSC contre Nice (0-4), Amadou Onana n'a pas encore montré l'étendue de ses qualités. Mais ça ne devrait pas tarder. L'international Espoirs belge, arrivé cet été dans le Nord, jouit d'une belle réputation. Quoi de mieux qu'un déplacement dans le Chaudron après un bouillon pour se lancer ?

On prend le risque : si Nantes n'en a pas voulu, Angers est bien heureux de l'avoir récupéré cet été. Énergique à la récupération et excellent dans l'anticipation, Batista Mendy s'est révélé le week-end dernier face à l'OL (3-0). Sa puissance dans l'entrejeu a surpris ses adversaires. Les Bordelais qui vont le voir débarquer dimanche en Gironde sont prévenus.

Les attaquants
Ça s'impose : il a beau ne pas avoir marqué contre Strasbourg (4-2) - le deuxième but du PSG ayant été attribué à Ludovic Ajorque contre son camp - Kylian Mbappé est clairement monté en puissance face au Racing. Auteur de deux passes décisives, l'attaquant parisien, très impliqué malgré les interrogations suscitées par son avenir, est apparu déjà bien en jambes. Ce qui ne devrait pas ravir les Brestois qui vont devoir s'en occuper vendredi.

Ça se tente : déjà auteur de trois buts cette saison avec Clermont, Mohamed Bayo progresse à vitesse grand V. À l'image de son doublé contre Troyes (2-0), tout semble réussir au meilleur buteur de Ligue 2 la saison passée. À lui de confirmer son talent lors du déplacement au Groupama Stadium, dimanche, face à une équipe clairement en manque de confiance.

On prend le risque : décevant la saison passée, Moses Simon semble avoir retrouvé ses jambes depuis la reprise. Lors du succès nantais contre Metz (2-0), l'attaquant a fait de nombreuses différences sur son côté. Mis en confiance par son bon début de saison, il pourrait jouer un rôle important à nouveau dans le derby face à Rennes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles