Foot - L1 - Contrarié par Saint-Étienne, Lille laisse le PSG revenir à un point avant la dernière journée

·3 min de lecture

En faisant nul à domicile face à Saint-Étienne (0-0), ce dimanche soir, le LOSC a vu Paris, large vainqueur de Reims (4-0), se rapprocher à une unité au classement, à une journée de la fin. Tout se jouera dimanche prochain. Comme si cette saison de Ligue 1 n'était pas assez folle, renversante et spectaculaire, il faudra patienter jusqu'à la dernière journée, dimanche prochain, pour connaître l'identité du futur champion de France. Il n'y a plus que trois prétendants : Lille, toujours leader, et le PSG, revenu à un point derrière, ainsi que Monaco, un peu plus loin mais pas mathématiquement écarté de la course à la couronne nationale. Lille accroché et freiné par Saint-Étienne Première balle de match manquée. Alors que le LOSC avait l'occasion de se rapprocher voire de décrocher le titre dès ce dimanche soir, il a été muet face à Saint-Étienne (0-0) et tremblera jusqu'au bout. Avant d'aller à Angers dans une semaine, les Lillois n'ont plus qu'une longueur d'avance sur le PSG. Suffisante donc, pour l'instant, mais la marge d'erreur se réduit considérablement. Boostés par des milliers de supporters sur leur trajet vers le stade et très décontractés dans les couloirs de Pierre-Mauroy, les hommes de Christophe Galtier n'ont pas été sereins une fois sur le terrain. Ils ont dû attendre la 36e minute pour se créer leur première vraie situation, par Araujo, et même l'heure de jeu pour cadrer leur premier tir, par Soumaré (68e). Les Dogues ont aussi été bien muselés par les Verts, joueurs malgré l'absence d'enjeu pour eux, qui ont fini à dix après la sortie sur blessure d'Abi. Et Green a poussé sur son poteau un ultime coup franc de Yazici (90e). lire aussi Le film de Lille - Saint-Étienne Le PSG rince Reims, bien trop généreux Ils n'avaient sans doute pas besoin de cela pour l'emporter, mais les Parisiens n'allaient pas refuser les cadeaux pour laisser encore moins de chances à Reims (2-0), au Parc. Certes involontairement, le capitaine rémois Abdelhamid a d'abord dévié de la main une frappe face au but vide de Mbappé (10e). Double peine : carton rouge et penalty, transformé en toute tranquillité par Neymar (13e). Puis, une dizaine de minutes plus tard, Foket a adressé une passe en retrait improbable en pleine surface à Mbappé, qui a ajusté Rajkovic (24e). Deux offrandes, 2-0. Finalement, à onze contre dix, Paris n'a pas eu à insister plus que cela. Marquinhos y est également allé de son but, de la tête sur corner (68e). Le club de la capitale reste en vie, alors que Reims n'a pas encore officiellement acquis son maintien. 40 Auteur du deuxième but parisien, Kylian Mbappé a signé sa 40e réalisation de la saison, toutes compétitions confondues (26 en L1). Il bat son record de 2018-2019 (39).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

lire aussi Le film de PSG-Reims