Foot - L1 - Coronavirus - L'UNFP appelle la LFP à plus de prudence vis-à-vis du Covid-19

·1 min de lecture

L'UNFP a appelé, jeudi, à plus de prudence pour préserver la santé des joueurs professionnels face au Covid-19. L'UNFP hausse le ton. Dans un communiqué publié ce jeudi, elle a relayé l'appel des médecins des clubs quant au retour à la compétition des joueurs testés positifs. « Être positif est une chose. S'en remettre en est une autre, et l'UNFP veut bien entendre les médecins des clubs lorsqu'ils tirent la sonnette d'alarme : un joueur qui a été positif ne peut pas reprendre la compétition trop vite au risque de mettre sa santé en danger », peut-on lire dans le communiqué. L'instance a également appelé à plus de prudence : « Il conviendrait de faire parfois preuve de bon sens et d'aborder l'esprit du protocole sanitaire, mis en place pour préserver la santé des joueurs. C'est bien le plus important. » En ajoutant, que « l'exigence de la compétition est telle, qu'un footballeur professionnel peut, s'il n'est pas en pleine possession de ses moyens physiques, courir de gros risques. Ce qui n'est pas le moins du monde envisageable pour l'UNFP ! » lire aussi La 20e journée de Ligue 1 Ce communiqué intervient alors que de nombreux cas de Covid-19 ont été décelés parmi les clubs de Ligue 1 ces dernières semaines. La rencontre entre Angers et Saint-Etienne, initialement prévue ce week-end a d'ores et déjà été reprogrammée au vu du grand nombre de cas au sein du SCO. Tout comme la rencontre Lille - Lorient. En revanche, la rencontre entre Bordeaux, qui compte plus de 15 joueurs indisponibles en raison du Covid, et Marseille, prévue vendredi (21 heures), en ouverture de la 20e journée de Ligue 1, est maintenue. lire aussi Delmeule (médecin de Bordeaux) : « Footballeur, ce n'est pas comme travailler derrière un bureau »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles