Foot - L1 - Coronavirus - Neuf cas positifs au Covid-19 en Ligue 1, pas une flambée

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La trêve hivernale a laissé des traces puisque des cas de coronavirus ont été détectés dans six clubs de l'élite. Mais on est loin des « clusters » de l'automne. Neuf nouveaux cas de Covid-19 sont apparus en Ligue 1 depuis la reprise de l'entraînement après la mini-trêve. Ces neuf joueurs ne pourront donc pas participer aux deux journées programmées cette semaine, mercredi et samedi. Il s'agit des Lillois Luiz Araujo (milieu offensif) et Yusuf Yazici (attaquant), des Montpelliérains Stephy Mavididi (attaquant) et Téji Savanier (milieu), du Parisien Rafinha (milieu), des Lyonnais Karl Toko Ekambi (attaquant) et Bruno Guimaraes (milieu), du Messin Farid Boulaya (milieu) ainsi que du Monégasque Florentino Luis (milieu).
lire aussi La 18e journée de Ligue 1 Le fait qu'il y ait parmi eux huit étrangers, dont trois Brésiliens, ne relève pas du hasard. L'un des trois, Guimaraes, a d'ailleurs été testé positif avant de repartir du Brésil et a donc dû rester pour l'instant dans son pays, tout comme le Turc Yazici. En revanche, à l'image d'Araujo et Rafinha, l'Anglais Mavididi, l'Algérien Boulaya et le Portugais Luis ont bien été mis à l'isolement en France.
La flambée redoutée n'a pas eu lieu Même si cela constitue un chiffre plus élevé qu'avant la dernière journée (le 23 décembre), il ne s'agit pas d'une flambée significative. En octobre et en novembre notamment, il y avait eu des journées davantage impactées et même des « clusters », comme ceux qui ont touché Lens et Nice, entraînant le report de leur match à Marseille. La flambée qu'on pouvait craindre du fait de l'éparpillement des joueurs partis passer les fêtes en famille un peu partout n'a donc pas eu lieu. Cela tend à prouver que les précautions sanitaires ont plutôt été bien respectées.