Foot - L1 - Dijon - David Linarès (Dijon) après la défaite à Monaco : « Il ne faut pas baisser la tête »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Alors que Dijon a enchaîné une 12e défaite de rang en Ligue 1 ce dimanche à Monaco (0-3), un triste record, son entraîneur David Linarès exhorte son groupe à rester digne sur la fin de saison. David Linarès (entraîneur de Dijon, battu 3-0 à Monaco) : « Je ne pense pas qu'aucun d'entre nous n'avait ce record (du nombre de défaites consécutives en L1) en tête. Ce sont les journalistes qui ont axé là-dessus. On joue toujours pour sortir d'un match la tête haute. On accepte la supériorité de Monaco mais sur certaines situations, on aurait pu mieux faire. On est dans une spirale très négative au niveau de la confiance, le doute s'est installé. Je n'ai pas de regret sur les penalties mais plutôt sur nos différentes possibilités de mener 1-0 et de revenir à 1-1. Le scénario se répète depuis pas mal de temps. On donne le bâton pour se faire battre. David Linarès (entraîneur de Dijon) « En fin de match, certains comportements m'ont irrité » Pourtant, notre première mi-temps a été cohérente par rapport à notre projet de jeu. Monaco possède un groupe qui s'inscrit dans une dynamique et reste dans la course au titre. Mais j'aurais aimé voir comment cela aurait pu se passer si on avait été solide plus longtemps. Maintenant, il ne faut pas baisser la tête et rester digne pour sortir du terrain la tête haute. Pourtant, en fin de match, certains comportements m'ont irrité. » lire aussi Les notes de Monaco-Dijon : Wissam Ben Yedder dans tous les bons coups Aboubakar Kamara (attaquant de Dijon) : « Il y a de la frustration, de l'énervement. C'est agaçant et chiant. Il y a du mieux, je reste positif. Il faudra aller chercher cette victoire. Cela prendra un peu de temps mais on va y arriver. On propose du jeu. Après on fait des erreurs. Les 12 défaites ? C'est votre boulot. Je suis là pour jouer. Quand on perd, c'est ainsi. On vise la victoire la journée d'après. J'y crois. On garde la tête haute. On avance droit. Je suis quelqu'un qui reste positif. Je pense que le vestiaire est comme moi. J'ai vu des joueurs énervés comme moi, de ne pas avoir marqué et pris des buts aussi faciles. » lire aussi Le classement de la Ligue 1