Foot - L1 - Gérard Houllier considère que l'arrêt de la Ligue 1 est « un complot contre l'OL »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Gérard Houllier, comme Jean-Michel Aulas dont il est le conseiller à Lyon, considère que la saison de Ligue 1 a été stoppée trop tôt. Il va même plus loin en estimant que cette décision était dirigée contre l'OL. Alors que Jean-Michel Aulas ne faiblit pas, chaque jour, dans son travail de sape pour tenter de changer le cours des choses, son conseiller à Lyon, Gérard Houllier, a pris son relais, ce vendredi. L'ancien entraîneur de l'OL a estimé que l'arrêt définitif de la Ligue 1, qui a eu pour conséquence d'empêcher le club rhodanien de se qualifier pour une coupe européenne, était le fruit d'« un complot pour éliminer l'OL ». Ceferin (UEFA) : « Une décision prématurée » « Il y a un axe entre l'OM et le PSG et il a frappé fort. Il s'est mis des alliés de son côté avec des arrangements entre amis et je pense que c'était surtout un complot, un plan pour éliminer l'OL, a fustigé l'ancien entraîneur du club (2005-2007), mais aussi du PSG (1985-1988) sur OLTV. Ce sera étouffé car je dirai que l'État est présent et partie prenante. J'ai suivi toutes les conférences de presse d'Emmanuel Macron ou Édouard Philippe et on n'a jamais parlé de sport. Et comme par hasard, sur la dernière, on dit que le Championnat ne pourra pas reprendre. C'était la première fois que l'on parlait de sport. J'ai trouvé ça un peu bizarre. » Gérard Houllier, conseiller du président Jean-Michel Aulas à Lyon. « Rien n'empêchait d'attendre trois semaines, ou fin mai, ou encore début juin, pour voir ce que l'on allait faire » « J'ai trouvé cela très injuste. Un championnat ne s'arrête pas à la 3e, à la 19e ou à la 28e journée. On va au bout sinon on considère qu'il est nul et non avenu. J'ai dit sur une chaîne anglaise que nous avions pris une décision trop hâtive. Rien n'empêchait d'attendre trois semaines, ou fin mai, ou encore début juin, pour voir ce que l'on allait faire, a-t-il encore expliqué, en faisait référence aux autres championnats européens qui, pour la plupart, espèrent toujours reprendre. Ce qui se passe aujourd'hui est encourageant, peut-être que cela ne le sera plus dans trois semaines, donc nous aurions pu attendre. » Fin de partie (1/2) : comment le foot français s'est arrêté Septième du classement final calculé selon un quotient de victoires, selon les matches disputés, l'OL, par ailleurs toujours qualifié en huitièmes de finale de Ligue des champions ainsi qu'en finale de la Coupe de la Ligue, conserve néanmoins deux chances de retrouver l'Europe la saison prochaine. Mais la route s'annonce longue. « Si ça se passe bien en Allemagne ou en Angleterre à partir du mois de juin, vraiment nous aurons l'air ridicules, a conclu Houllier, désolé de cette issue. Nous aurons été la seule grande nation à avoir arrêté trop vite. »