Foot - L1 - Gregory Coupet proche de devenir le nouvel entraîneur des gardiens de Bordeaux

·2 min de lecture

En poste depuis le mois de mai 2020 à Dijon, Grégory Coupet (49 ans) devrait bien être le prochain entraîneur des gardiens des Girondins. «Je pense que les choses vont se faire», a indiqué l'entraîneur de Dijon Patrice Garande au sujet de l'intérêt des Girondins pour Grégory Coupet, et à moins d'un gros retournement de situation, l'arrivée de l'ancien international français à Bordeaux ressemble en effet à une affaire qui roule. Actuellement touché par le Covid, il est attendu dans les prochains jours pour intégrer le staff de Vladimir Petkovic. lire aussi Toute l'actu de Bordeaux Comme révélé sur notre site, Coupet était la priorité des dirigeants bordelais pour occuper le poste d'entraîneur des gardiens. Les premiers contacts ont été noués au mois de décembre lorsque la direction a acté que le binôme entre Benoît Costil et Vitor Pereira - qui avait succédé à Fabrice Grange l'été dernier - ne fonctionnait pas. Cette période a coïncidé avec la baisse de performance du gardien bordelais après une première partie de saison qui lui avait rouvert les portes de l'équipe de France. Coupet et Costil voulaient travailler ensemble Peu satisfait du travail réalisé avec celui qui officiait auparavant avec la réserve, Costil avait pris l'habitude de s'entraîner, en parallèle, avec l'un de ses prédécesseurs au club Frédéric Roux. Une situation qui ne convenait pas au staff technique. Avec Coupet, le club a décidé de lui adjoindre un entraîneur des gardiens qu'il a choisi alors que d'autres profils avaient aussi été étudiés, notamment ceux de Grégory Malicki et Flavio Roma. L'envie réciproque des deux hommes - qui ont des connaissances communes - de travailler ensemble a fait la différence. Ils ont déjà eu l'occasion d'échanger par téléphone, et Coupet a très vite matérialisé auprès de ses dirigeants son envie de rallier Bordeaux. Après une première expérience à Lyon entre janvier 2018 et 2020 où il avait regretté le manque de considération de ses dirigeants au moment de son départ, puis une seconde à Dijon, Coupet est sur le point de donner une nouvelle orientation à sa carrière.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles