Foot - L1 - L'équipe type des héros du derby Lyon - Saint-Etienne depuis 2010

L'Equipe.fr
L’Equipe

À l'occasion du match dimanche entre Lyon et Saint-Etienne, retour sur l'équipe type des héros du derby de cette dernière décennie. Écarté du groupe pour le déplacement à Lyondimanche soir, Stéphane Ruffier est pourtant l'un des cadors du derby avec 17 participations à son actif. Le gardien stéphanois a souvent été l'un des artisans des succès ou des matches nuls arrachés par les Verts en maintenant son équipe à flot quand il le fallait. Comme lors de cette victoire à Geoffroy-Guichard le 17 janvier 2016. En multipliant les arrêts devant Ghezzal (15e, 34e, 86e) jusque dans les derniers instants, le portier stéphanois a permis à son équipe de conserver son avantage au score (1-0). Le 25 février 2018, Mathieu Debuchy a douché tous les espoirs lyonnais dans les derniers instants du derby. À l'affût sur son côté droit, le latéral français a repris un centre en retrait de Cabella pour propulser le ballon au fond des filets de Gorgelin (90e), et arracher le nul pour son équipe (1-1). Le défenseur central lyonnais a sorti les siens du pétrin le 23 novembre 2018, alors que les Lyonnais étaient mal embarqués. Jason Denayer a inscrit l'unique but du match grâce à une tête (1-0, 62e) dont il se souviendra, car le Belge a marqué à cette occasion son premier but sous les couleurs rhodaniennes. De retour à la compétition ce 19 avril 2015 à Gerland, Christophe Jallet a choisi son moment à merveille pour inscrire son premier but en Ligue 1 depuis plus de trois ans. Auteur d'une époustouflante prestation, le latéral droit a remis les Lyonnais, menés à la pause, dans le sens de la marche, pour arracher le nul (2-2, 48e). Ce 25 septembre 2010, Dimitri Payet est entré dans l'histoire du derby. Pour sa 100e édition, le Réunionnais a offert la victoire aux Verts grâce à un coup franc magistral déposé dans la lucarne d'Hugo Lloris (75e). D'un coup de patte dont lui seul a le secret, le milieu de terrain a fait taire tout Gerland. De retour comme titulaire le 6 octobre 2019, le milieu de terrain offensif a fait la différence en apportant une dose de créativité qui faisait défaut aux Verts. Proche d'ouvrir le score sur une demi-volée du gauche détournée sur son poteau par Anthony Lopes (20e), il a été intéressant sur coups de pied arrêtés avant d'offrir un centre parfait pour Béric (1-0, 90e), qui a enflammé tout le Chaudron. Le Lyonnais est sans conteste le principal artisan du plus large succès des Lyonnais face aux Verts à Geoffroy-Guichard (0-5). Ce 5 novembre 2017, Nabil Fékir a particulièrement brillé. Déjà buteur en début de partie (2-0, 26e), le milieu offensif, a provoqué l'expulsion de Lacroix (47e), avant de terminer par un doublé (5-0, 85e) et de célébrer ce dernier but en chambrant le public stéphanois, provoquant l'envahissement du terrain. L'international ivoirien est devenu sans conteste l'homme du derby lors de l'année 2014. À l'origine du but de la victoire le 30 mars 2014 (2-1, 74e), l'attaquant stéphanois s'est mué en passeur décisif huit mois plus tard en délivrant deux offrandes lors de la large victoire de Saint-Étienne (3-0) dans le Chaudron le 30 novembre 2014. Ils ne sont que quatre à avoir réussi l'exploit de marquer un triplé lors du derby. Après Fritz Woehl (1951), Angel Rambert (1963), Fleury Di Nallo (1971) Alexandre Lacazette est rentré à son tour dans l'histoire du derby le 8 novembre 2015. Auteur du coup du chapeau à domicile, l'attaquant français a montré tout son talent lors de cette rencontre pour offrir une victoire nette aux Lyonnais (3-0). « Bafé » fait partie de ces joueurs qui sont passés de l'ASSE à Lyon. Il est également de ceux qui ont marqué pour les deux clubs dans le derby. Auteur de deux buts avec les Verts face à l'OL en 2008, puis 2009, la « Panthère » a conservé son efficacité dans ce grand rendez-vous avec les Gones (3 buts au total). Il s'est particulièrement signalé le 17 mars 2012 à Saint-Étienne. Tout juste entré en jeu, l'attaquant français n'a eu besoin que d'une action pour offrir le 104e derby à Lyon (81e, 1-0) et dégoûté son ancien club. Il n'a disputé qu'une saison sous les couleurs rhodaniennes (2017-2018), mais cela a suffi au Dominicain pour s'illustrer dans le derby. En deux rencontres, Mariano Diaz a inscrit deux buts et délivré deux passes décisives. Efficace.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi