Foot - L1/L2 - L'UNFP dénonce « une discrimination » et demande que tous les internationaux puissent rejoindre leur sélection

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Dans un communiqué publié ce jeudi soir, l'UNFP s'est insurgée contre la décision prise par les dirigeants de Ligue 1 et de Ligue 2 de retenir leurs internationaux convoqués pour des matches hors de l'Union européenne, ce qui concerne notamment les joueurs africains. « L'État doit corriger le tir ! » Le titre du communiqué publié ce jeudi soir par l'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) donne le ton. Le syndicat des joueurs dénonce la décision prise mercredi par les dirigeants de Ligue 1 et de Ligue 2 de retenir leurs internationaux convoqués en sélection pour des matches hors de l'Union européenne. L'UNFP, dans son communiqué « L'UNFP partage la légitime incompréhension des footballeurs internationaux appelés à disputer des rencontres hors de l'UE, comprend leur détresse, partage leur colère, notamment manifestées auprès d'elle par les sept joueurs lyonnais concernés » « L'UNFP partage la légitime incompréhension des footballeurs internationaux [...] appelés à disputer des rencontres hors de l'UE, comprend leur détresse, partage leur colère, notamment manifestées auprès d'elle par les sept joueurs lyonnais concernés », écrit le syndicat, à côté d'une photo de Maxwel Cornet (OL), international ivoirien et donc privé de sélection, et de Memphis Depay, qui pourra jouer avec les Pays-Bas. Le syndicat invite l'État à accorder les mêmes dérogations qu'aux joueurs de l'équipe de France qui pourront éviter les sept jours d'isolement obligatoires à leur retour du Kazakhstan et de Bosnie-Herzégovine, dénonçant une « discrimination » à l'égard des joueurs africains, principaux concernés puisque les matches des sélections sud-américaines ont par exemple été reportés. lire aussi « Qu'on respecte les sélections » demande Antonio Conceiçao (sélectionneur du Cameroun) privé de plusieurs joueurs de Ligue 1