Foot - L1/L2 - Toulouse bat Grenoble et disputera le barrage pour la montée contre le 18e de Ligue 1

·2 min de lecture

Un an après avoir quitté la Ligue 1, le Toulouse FC va avoir l'occasion de la retrouver en disputant le barrage d'accession contre le 18e de L1, les 27 et 30 mai. Le TFC a remporté son pré-barrage contre Grenoble, ce vendredi (3-0) Relégué en Ligue 2 à l'issue de la saison 2019-2020, Toulouse va-t-il retrouver l'élite un an plus tard ? Le TFC a fait un pas supplémentaire en ce sens ce vendredi, en validant sa qualification pour le barrage d'accession, qu'il disputera contre le 18e de Ligue 1 les 27 et 30 mai. Pour cela, l'équipe de Patrice Garande a écarté Grenoble (3-0). lire aussi Le film de Toulouse - Grenoble La partie a été très intense au Stadium, avec un jeu très ouvert. Toulouse a fait la différence dès les premières secondes de jeu, quand Amaury Delerue a signalé un penalty pour une faute d'Anthony Belmonte sur Manu Koné. Stijn Spierings, spécialiste de l'exercice, l'a transformé en deux temps, en voyant sa frappe être repoussée par Brice Maubleu, avant de parvenir à rabattre le ballon dans le but de la tête (3e). La fusée Machado Le Néerlandais est allé chambrer la défense grenobloise, ce qui a contribué à tendre les débats, avec plusieurs échanges fleuris entre les deux bancs. Grenoble a eu une belle occasion d'égaliser peu après, mais la tête de Moussa Djitté sur un centre de Jérôme Mombris a trouvé la transversale (11e). C'est finalement le Téfécé qui a fait le break, grâce à son dragster colombien Deiver Machado. Celui-ci a fait un festival côté gauche, effaçant notamment Abou Demba et Monfray, avant d'ajuster un centre en retrait parfait vers Manu Koné (24e). Brice Maubleu n'a pas pu stopper le ballon, mais le gardien grenoblois a évité à son équipe de sombrer totalement avec deux arrêts capitaux devant Bayo (28e) et Machado (30e). Ce dernier a encore fait passer plusieurs frissons, avec des centres très dangereux vers Moreira (35e) et Koné (50e). Si Maxime Dupé a été décisif sur un coup franc de Yoric Ravet (63e), Toulouse n'a pas trop tremblé dans la dernière demi-heure. Rhys Healey a définitivement assuré le succès dans le temps additionnel (90e+2).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles