Foot - L1 - Lens enchaîne contre Reims en Ligue 1

·2 min de lecture

Auteur d'un doublé, Arnaud Kalimuendo a validé la prestation très sereine de Lens face à un Reims inoffensif (2-0), ce vendredi. Le Racing consolide sa deuxième place. Le match : 2-0 Brillant à Marseille (3-2) le dimanche précédent, Lens a échangé la ferveur du Vélodrome contre le silence d'un huis clos à Bollaert. Mais, même sans ses supporters, le Racing a enchaîné sans trembler face à Reims, consolidant ainsi sa deuxième place au classement. lire aussi Le film de Lens-Reims Il a suffi aux Sang et Or d'une action pour concrétiser leur pression de la fin de première période et, déjà, dessiner leur victoire à grands traits. À l'origine, une superbe volée du droit de Frankoswki a été prolongée par-dessus sa barre transversale par Rajkovic (41e). Sur le corner, Ekitike a concédé un penalty, transformé par Kalimuendo (voir fait du match), qui a doublement fait basculer la rencontre : Lens s'est retrouvé avec un but de plus qu'un adversaire désormais obligé d'évoluer avec un joueur de moins. lire aussi Le classement de Ligue 1 Le rapport de force, désormais défavorable aux Rémois, s'est vite traduit par un avantage plus conséquent lorsque Kalimuendo a profité d'un ballon de Sotoca dans la profondeur pour partir dans le dos de Faes et tromper une nouvelle fois Rajkovic, du gauche (2-0, 52e). À ce moment du match, il était très difficile d'imaginer une autre issue qu'une victoire lensoise, d'autant que les joueurs d'Oscar Garcia se montraient bien inoffensifs (voir chiffre). Les entrées de Touré, Cassama et Mbuku n'ont rien changé à cet état de fait, tant Lens a maîtrisé jusqu'au bout. lire aussi Le programme de la 9e journée de Ligue 1 Le fait : la double peine d'Ekitike Le geste tient de la maladresse et non de la méchanceté. Il n'empêche, Ekitike a essuyé ses crampons sur le visage de Danso, qui avait baissé la tête pour essayer de reprendre un ballon sur corner. Son intervention nullement maîtrisée a d'abord valu un carton jaune à l'attaquant de Reims. Mais monsieur Bastien, logiquement invité à visionner les images par les assistants dédiés à l'arbitrage vidéo, a tout aussi logiquement choisi de troquer son carton jaune pour un rouge. Déjà sanctionné d'un penalty, converti par Kalimuendo (45e +1), Ekitike a donc subi la double peine. Reims n'a cadré aucun tir et a frappé trois fois au but...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles