Foot - L1 - Lens - Jonathan Gradit (Lens) : « J'espère qu'on jouera plus que le maintien »

·4 min de lecture

Jonathan Gradit, le défenseur de Lens, veut profiter du bon début de saison de son équipe et prolonger sa dynamique ce dimanche avec la réception de Lorient. « Que retenez-vous de votre première victoire de la saison à Monaco (2-0, 3e journée) ?
Beaucoup de bonnes choses. D'abord la victoire. Puis la solidité défensive qui nous avait fait défaut sur nos premiers matches. On a réitéré les mêmes choses avec énormément de solidarité. Ce n'était pas facile. D'autant plus que nous étions en infériorité numérique (durant la dernière demi-heure). Quand on s'est retrouvé à dix, on était beaucoup plus bas sur le terrain que d'habitude. On est une équipe qui aime se projeter mais c'était plus difficile. Monaco nous avait déjà posé des problèmes pour la tenue de balle à onze contre onze. Nos offensifs ont bataillé pour nous aider à récupérer les ballons. « Rien n'a fondamentalement changé, nous défendons toujours en zone, comme la saison dernière » Pourquoi semblez-vous plus sereins sur les phases arrêtées ?
Je n'ai pas la sensation que nous ayons concédé moins ou plus d'occasions dans ce registre. Rien n'a fondamentalement changé, nous défendons toujours en zone, comme la saison dernière. Cela nous a coûté des points car nous avons pris des buts sur ces phases-là. Mais le coach insiste chaque semaine sur le fait que nous devons nous renouveler. Qu'il nous faut être plus concernés sur ces phases-là. On a de très bons tireurs et de bons joueurs de tête. C'est un point fort de notre équipe. À nous de concéder moins d'occasions. Les résultats peuvent se jouer sur ces petits détails. Ces cinq points en trois matches peuvent-ils moralement vous faire du bien ?
C'était notre force la saison passée. On avait réussi un très bon début de Championnat. Il nous avait lancé sur la saison que l'on connaît. Donc, on a à coeur de faire pareil. On sait que Lorient arrive. C'est un match piège. Tout le monde s'attend à une rencontre facile. Ce ne sera pas le cas. À nous de rester sereins sans être trop sûrs de nous et de nous remettre en question. lire aussi La 4e journée de Ligue 1 Quel est le poids de votre jeu en déséquilibre dans les buts que vous avez l'habitude d'encaisser ?
On joue pour s'engager le plus possible. On prend des risques en un contre un sur la quasi-totalité du match. Ça crée des espaces pour les équipes adverses. Elles nous étudient et savent organiser un bloc bas pour contrer. Notre jeu apporte du plaisir mais les défenseurs se retrouvent souvent en un contre un. À nous d'être solides dans les duels. On met de l'intensité mais elle peut jouer en notre défaveur. La saison passée, on a commis de petites erreurs individuelles que l'on va essayer de gommer. Quelle pression le retour du public exerce-t-il ?
Elle ne peut être que positive. Tout joueur de foot rêve d'évoluer devant 35 000 personnes. Je ne crois pas que le but encaissé rapidement contre Saint-Etienne (0-1, après 19 secondes) soit dû au retour de notre public. On est à Lens. Tous les quinze jours, il y aura 35 000 personnes au stade, a priori. Cela peut apporter une force supplémentaire qui nous a peut-être manquée la saison dernière pour accrocher des victoires en fin de match. « À certaines périodes, j'avais laissé mon cerveau de côté » Comment expliquer que vous soyez moins sanctionné individuellement depuis quelques mois ?
C'est un effort que j'essaye de faire. À certaines périodes, j'avais laissé mon cerveau de côté. Depuis janvier, je prends moins de cartons. Je prends exemple sur mon capitaine (Cahuzac). J'en ai parlé avec notre psychologue qui a essayé de me canaliser aussi. Ça marche pour le moment. J'espère que ça va continuer. Quelles sont les vraies ambitions de Lens cette saison ?
Quand on a connu la saison dernière (7e de L1), on a envie d'y regoûter, et de revivre à nouveau cette émotion. En plus, cette saison, on pourrait la partager avec le public. On sait cependant que cela sera très compliqué. On n'est plus les petits nouveaux promus. Personnellement, je pense qu'on a une équipe pour être ambitieux. Ça passe par un bon début de saison et par le fait de ne pas penser que l'on va faire comme la saison dernière. Je suis persuadé que l'on a très bel effectif et un des meilleurs staffs techniques de France. On a tout pour réussir. J'espère qu'on jouera plus que le maintien. Ce serait vous mentir de vous dire le contraire. » lire aussi Le classement de Ligue 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles