Foot - L1 - Ligue 1 : après la Juventus, l'OL s'offre le derby contre Saint-Étienne

L'Equipe.fr
L’Equipe

Ultra dominateur en première période, l'OL a résisté au réveil stéphanois (2-0) au retour des vestiaires dimanche, dans un derby animé. Moussa Dembélé a signé un doublé. Les frissons de la Ligue des champions ont nourri l'espoir de jours meilleurs à Lyon, au coeur d'une saison souvent déroutante en Ligue 1. Et la « prise de conscience » dont parlait Rudi Garcia cette semaine n'est pas restée vaine. Après la Juventus Turin (1-0) mercredi, c'est Saint-Étienne qui est tombé (0-2) au Groupama Stadium dimanche, au bout d'un derby que l'OL, désormais 5e à 7 points du podium, a incontestablement dominé. Le film de Lyon - Saint-Étienne Avec 78,1 % de possession de balle en première période, du jamais vu en Ligue 1 cette saison, les Gones ont vite pris d'assaut le but de Moulin, qui a touché son premier ballon - une frappe cadrée mais trop molle de Tousart - après quelques dizaines de secondes à peine. Les vagues n'ont alors eu de cesse de déferler et les Verts de prendre l'eau sur les ailes, jusqu'à ce que Moussa Dembélé, dans une forme olympique en 2020, ne coupe de... l'épaule droite un centre précis de Terrier (27e, 1-0).

Contrairement à ce que l'on supposait, cette première période ne présageait pourtant rien de la suite. Car les hommes de Garcia, incapables de tuer le match, sont longtemps restés sous la menace d'une ASSE certes malade (16e) mais plus combative au retour des vestiaires. À défaut de les métamorphoser, la réorganisation tactique de Claude Puel à la mi-temps (du 4-4-2 au 4-5-1) a soulagé les Verts, qui pourront regretter de ne pas avoir exploité leurs temps forts (50e, 58e) et d'être tombés sur un grand Lopes (75e), parfaitement secondé par ses défenseurs brésiliens Marcelo (75e) et Marçal (88e) dans une fin de match tendue. Le classement de Ligue 1 Il faudra se rappeler que le VAR a privé l'OL de deux buts (Tousart à la 64e et Toko Ekambi à la 80e), sans qu'il n'y ait grand-chose à redire, certes. Et surtout que Moussa Dembélé, qui aurait pu (dû ?) bénéficier d'un penalty, a à la fois été sanctionné d'un carton jaune pour simulation et d'un hors-jeu tout aussi discutable (68e). Le héros du soir a pris sa revanche au bout du temps additionnel en transformant un penalty obtenu par Toko Ekambi pour une faute de main de Kolodziejczak (90e+6, 2-0). Anecdotique pour le match mais sans doute pas pour lui. Pourquoi le but de Tousart a été refusé 9 Lyon a cadré plus de tirs (9) que l'ASSE n'en a tentés (8) dimanche, symbole de sa domination. C'est la première fois qu'un tel cas de figure se produit depuis qu'Opta analyse la Ligue 1 (2006-2007). Il n'a pas toujours été à son avantage dans les duels. Mais il a gagné le plus important à la 21e minute, celui qui a lancé l'OL sur la voie du succès. Son doublé confirme qu'il est l'homme en forme du moment à Lyon, même si Bruno Guimaraes, brillant chef d'orchestre au milieu, a aussi fait un bien fou à cette équipe : en 2020, Dembélé a déjà marqué 12 buts (22 sur l'ensemble de la saison) et délivré 5 passes décisives.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi