Foot - L1 - Ligue 1 : contre Monaco, Lille attaque les cols

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Avant de se rendre à Paris et à Lyon, en avril, le LOSC aimerait prendre ses distances avec l'ASM, un autre rival pour le titre.

Deux points d'avance sur le PSG, dix matches à jouer dont six à l'extérieur, et parmi eux trois déplacements chez ses poursuivants directs : le leader de la L1 entre dans une période charnière, à Monaco, un adversaire qui l'impressionne. « C'est une équipe performante et bien réglée, un peu comme nous, sourit Galtier. On a des similitudes avec Monaco mais ce qui la rend supérieure aux autres, en ce moment, c'est son potentiel offensif. Quand on a sur le banc Golovine, Jovetic et Fabregas, ça aide... »

lire aussi
Renato Sanches (Lille) : « C'est normal d'être impatient »

La défaite de l'ASM à Strasbourg (0-1), il y a dix jours, ne l'a pas fait changer d'avis, il fait de Monaco la meilleure équipe du moment, il se refuse à l'écarter de la course au titre et se réjouit plutôt de ses tendances joueuses, quand son équipe a éprouvé tant de difficultés face aux blocs bas (nuls contre Brest et Strasbourg, victoire sur le fil contre l'OM), en 2021. Si l'ASM presse et pousse aussi bien qu'elle le fait dans ses bons soirs, il serait préférable pour les Lillois que José Fonte, absent face au Gazélec Ajaccio (3-1, en Coupe de France) en raison de douleurs musculaires, soit de la partie. Mais il y avait un doute, samedi.

Le retour de Burak Yilmaz après deux mois d'absence est la première bonne nouvelle du week-end pour Lille. Y en aura-t-il d'autres, et où le LOSC doit-il fixer le curseur de sa satisfaction ? Un nul à Monaco maintiendrait l'ASM à sept points et serait une bonne opération dans la course au podium. Mais si Paris bat Nantes quatre heures plus tard, un nul en Principauté ferait perdre au LOSC la tête du Championnat... « Je ne veux pas que mes joueurs soient dans un autre état d'esprit que celui de jouer pour gagner, même si maintenir Monaco à sept points, ce ne serait pas mal », avoue Galtier.

lire aussi
Monaco sans Gelson Martins ni Krépin Diatta contre Lille

Niko Kovac, lui, assure ne pas jouer un match pour le titre. « On ne regarde pas la première place, on veut sécuriser la quatrième, estime l'entraîneur croate de l'ASM. J'ai dit aux joueurs qu'on affrontait l'une des meilleures équipes françaises et que c'était une chance. » Il a aussi remarqué que le LOSC avait inscrit « 22 buts sur contre-attaque » et il n'est pas certain que son équipe se jette n'importe comment dans la gueule du leader...