Foot - L1 - Ligue 1 : avec un grand Depay, l'OL se réveille contre Angers et reste en course pour le podium

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

L'OL a mis fin à sa série de trois matches sans succès en L1 en dominant Angers ce dimanche (3-0), porté par Memphis Depay et la vigilance d'Anthony Lopes. Les Lyonnais sont à un point du podium. Le match : 3-0 La pluie soutenue qui s'est abattue sur la pelouse du Groupama Stadium n'a pas fait glisser l'OL dimanche soir. Mis sous pression par le succès de Monaco contre Dijon (3-0) plus tôt dans la journée, les Lyonnais ont parfaitement négocié la réception d'Angers (3-0) pour revenir à une longueur de la 3e place occupée par l'ASM, deux du PSG, et cinq du leader lillois. Ce succès met fin à la série de trois matches sans succès des joueurs de Rudi Garcia (deux nuls, une défaite). lire aussi Classement de la Ligue 1 Lyon a fait preuve de pragmatisme pour rester dans la course au podium. Défensivement, tout n'a pas été parfait, avec de grosses difficultés à réduire l'influence de l'excellent Angelo Fulgini, mais l'OL a pu compter sur un grand Anthony Lopes (voir ci-dessous). Offensivement, en revanche, l'équipe de Rudi Garcia a su créer des brèches malgré la défense à cinq mise en place par Stéphane Moulin. Le rôle de fixation d'Islam Slimani - à la pointe du 4-2-3-1 - a notamment été intéressant. Après une première mèche de Maxwel Cornet (19e), Memphis Depay a trouvé l'ouverture (21e, voir ci-dessous), et Lucas Paqueta a pu danser avant la pause, en faisant le break à la suite d'un gros travail de Toko Ekambi côté gauche (41e). lire aussi Le film d'OL-Angers L'OL a étendu sa pression au retour des vestiaires, avec des contres tranchants. Toko Ekambi a notamment raté le but ouvert à la réception d'un centre de Caqueret (55e) et Paqueta a été trop individualiste (58e). Le SCO n'a pas craqué et aurait pu relancer la partie sur une occasion d'Ali-Cho, qui n'a pas pu rabattre un long centre de Bamba (66e). Mais un lob superbe de Depay, sur un très beau mouvement et une passe délicieuse de Paqueta, a tué tout suspense (82e). Loïs Diony a touché la barre (90+3). Le joueur : Depay à gauche mais toujours capital En l'absence de Tino Kadewere (ischios), Memphis Depay a quitté l'axe pour occuper le côté gauche de l'attaque lyonnaise, mais cela n'a pas réduit son influence. Il a été au début et à la conclusion de l'action de l'ouverture du score, puisque son centre dévié par Slimani a été envoyé sur le poteau par Paqueta, avant que le ballon ne revienne vers lui. Le Néerlandais a alors envoyé une lourde volée dans le but, pour mettre fin à sa disette (cinq matches sans but en L1). Ses trois passes clés délivrées avant la pause ont témoigné de son importance dans les transitions lyonnaises. Son appel plein axe a par exemple libéré de l'espace à ses partenaires sur le deuxième but. Bernardoni, d'une belle envolée, l'a privé une première fois du doublé (51e), mais le capitaine de l'OL l'a lobé à la 83e minute pour récompenser son très beau match. Il en est à 16 buts en L1 cette saison. Le fait : Lopes a évité la mauvaise soirée Si l'OL a retrouvé le sourire ce dimanche, il le doit beaucoup à son gardien Anthony Lopes. L'international portugais a réussi deux parades capitales dans des moments clés de la première période pour mettre son équipe dans le bon sens. Quand le score était encore de 0-0, Lopes a sorti d'un reflexe du pied une tentative de Bahoken, qui avait coupé un centre de Bamba (17e) en étant plus réactif que Marcelo. Lopes a ensuite évité l'égalisation angevine juste après l'ouverture du score de Depay, en sortant une claque de la main opposée une frappe enroulée de Fulgini depuis le côté gauche, qui prenait la direction de la lucarne opposée (28e). Il s'est encore interposé devant le numéro 10 du SCO ensuite (63e).