Foot - L1 - Ligue 1 : l'OM déroule, l'OL coince et Lille tombe de haut à Monaco

L'Equipe.fr
L’Equipe

Les prétendants à la Ligue des champions ont connu des fortunes diverses ce samedi soir en Ligue 1. L'OM en étant déjà assuré, mais le club olympien passera les fêtes de fin d'année à la deuxième place. Et bien au chaud (cinq points d'avance sur Rennes), avec la lourde défaite de Lille à Monaco (voir plus bas). Dans leur Orange Vélodrome, les Marseillais ont pris leur temps mais n'ont pas vraiment tremblé. Si ce n'est sur une situation litigieuse dans le temps additionnel de la première période, l'arbitre n'ayant pas accordé un penalty à la suite d'un contact litigieux entre Duje Caleta-Car et Sofiane Alakouch (45e+2). Revivez le direct commenté Alakouch, malheureusement, est passé de potentiel héros à bourreau : au retour des vestiaires, il a dévié un centre de Dario Benedetto au fond de ses propres filets (1-0, 47e). Cruel. Délivrés, les hommes d'André Villas-Boas ont ensuite tué le suspense. Si Dimitri Payet a vu son but sur une frappe contrée refusé pour un hors-jeu de Benedetto, l'Argentin a inscrit le but du break en renard des surfaces (2-0, 66e). Et Payet a clôturé le spectacle (81e). La réduction de l'écart d'Anthony Briançon (90e+2) n'a rien changé. Comme Payet l'a montré en célébrant son but avec un bonnet de Noël, Marseille va maintenant pouvoir savourer les vacances. Sèchement battu mardi en Coupe de la Ligue par Lille (3-0), Monaco s'est vengé ce samedi soir (5-1). Pourtant, le scénario du milieu de semaine s'était répété. Le buteur lillois Victor Osimhen a encore ouvert le score autour du quart d'heure, d'un astucieux ballon piqué devant Benjamin Lecomte (0-1, 13e). Sachant que l'attaquant nigérian a longtemps été incertain, en raison de son malaise à Louis-II il y a quatre jours et ses deux nuits passées à l'hôpital en observation. Revivez le direct commenté Tout s'est ensuite compliqué pour le LOSC. Gelson Martins a d'abord égalisé après une perte de balle de Benjamin André et une remontée de Wissam Ben Yedder (23e), puis Keita Baldé, préféré à Islam Slimani, a donné l'avantage aux Monégasques de la tête sur un centre de Ruben Aguilar (30e). Complètement relancée, l'ASM s'est libérée et a poursuivi son festival offensif. Ben Yedder s'est offert un doublé (53e et 65e) et Kamil glik s'est même invité à la fête (90e+2). Ce succès éclatant permet aux joueurs de la Principauté de remonter à la septième place, à cinq longueurs du podium, et, surtout, devrait accorder du répit à leur entraîneur Leonardo Jardim. Plus d'informations à suivre... Revivez le direct commenté

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi