Foot - L1 - Ligue 1 : Lyon corrige Monaco et se rapproche du podium

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Portés par une ligne d'attaque très efficace, les Lyonnais se sont facilement imposés face à Monaco (4-1) ce dimanche en clôture de la 8e journée de Ligue 1. Ils reviennent à deux points de Rennes et du podium. Les Monégasques ont attaqué fort, trop fort, laissant des espaces immenses à des Lyonnais qui en raffolent. Leurs bonnes intentions, avec des latéraux très offensifs et un bloc investissant le camp adverse, n'ont pas fait illusion bien longtemps. La témérité qu'ils ont affichée s'est même muée en suicide tactique : jamais les montées incessantes d'Aguilar et Sidibé n'ont été compensées. Les joueurs de la principauté se retrouvaient ainsi en danger sur chaque perte de balles. lire aussi Le film d'OL - Monaco Le 4-3-3 aligné par Rudi Garcia a rapidement trouvé la faille. Les ailiers profitaient des espaces laissés dans les couloirs pour provoquer l'éloignement des centraux tandis qu'Aouar plongeait dans le dos de la défense. C'est de cette manière que Memphis Depay a ouvert le score peu avant le quart d'heure de jeu sur une offrande de son numéro 8 (1-0, 12e). Par la suite, les Lyonnais ont abandonné le ballon et se sont montrés redoutables en contre-attaque. Ils ont aussi profité de la perte de vitesse des visiteurs. Bien servis par un Sidibé définitivement plus à l'aise à droite, Jovetic et Fofana ont buté sur Anthony Lopes dans les dix premières minutes. Et puis rien, le néant jusqu'à la réduction du score de Ben Yedder sur penalty en début de seconde période (4-1, 48e). Un but pour sauver l'honneur.

Le mal était fait : les hommes de Niko Kovac s'étaient fait punir en transition par Karl Toko Ekambi (2-0, 34e). La punition a même tourné à la correction : Aouar convertissait un penalty obtenu par ce même Ekambi (3-0, 41e) avant que ce dernier, dans tous les bons coups, exploite une énième erreur de la défense pour ponctuer une première période fracassante (4-0, 44e).

L'addition aurait même pu être plus salée si Moussa Dembélé, entré à l'heure de jeu à la place d'un Paqueta décevant, avait converti ses deux grosses occasions. Ou si l'entrant Mattia De Sciglio n'avait pas trouvé le poteau (87e). Quoi qu'il en soit, Lyon enchaîne une deuxième victoire consécutive pour la première fois de la saison et revient à deux longueurs de Rennes (3e). À l'inverse de Monaco qui reste englué à la 12e place. lire aussi Le classement de Ligue 1 33 C'est le taux de possession des Lyonnais ce soir. Ils ont volontairement laissé le ballon à l'adversaire pour ensuite se montrer dangereux en transition. Le feuilleton Memphis Depay a animé l'été des Rhodaniens jusque dans les ultimes moments du mercato. L'international néerlandais (19 buts en 54 sélections) restera au moins jusqu'en janvier. Pour le grand bonheur de Lyon. Après avoir été triple passeur contre Strasbourg, il s'est une nouvelle fois distingué ce dimanche. L'attaquant a mis son équipe sur la voie en ouvrant le score d'une frappe croisée avant de distiller les bons ballons et d'être à l'origine du deuxième but et du penalty obtenu avant la mi-temps.