Foot - L1 - Ligue 1 : Monaco aime les entraîneurs (quasi) novices

L'Equipe.fr
L’Equipe

Avant l'Espagnol Robert Moreno, engagé samedi en remplacement de Leonardo Jardim, l'AS Monaco a parié sur plusieurs techniciens peu ou pas expérimentés. Le plus souvent avec succès. Coup d'oeil dans le rétro. Nommé à la surprise générale sur le banc de Monaco, samedi, l'Espagnol Robert Moreno, 42 ans, a une expérience limitée à ce niveau (8 saisons d'entraîneur-adjoint à l'AS Rome, au Celta Vigo, au FC Barcelone et avec la sélection espagnole, puis 9 matches de la Roja dirigés en 2019 pendant l'absence de Luis Enrique). Le bilan de Robert Moreno à la tête de la sélection espagnole Mais le profil de l'Espagnol rappelle celui d'autres (quasi) novices passés avant lui sur le banc du club de la Principauté. Avec des fortunes diverses mais souvent avec réussite. Gérard BANIDE (1979-1983)
Âge à son arrivée :
40 ans
Expérience d'entraîneur :
inexistante en pro lorsqu'il remplace le légendaire Lucien Leduc (3 Championnats et 2 Coupes de France, meilleur palmarès à ce jour pour un entraîneur monégasque). Mais c'est déjà un formateur réputé, passé par l'INF Vichy (trois ans) et le centre de formation de l'ASM (trois ans également).
Résultats :
une Coupe de France (1980) dès sa première saison avec le buteur argentin Delio Onnis (3-1 contre US Orléans [D 2]) et un Championnat (1982) avec des Rouge et Blanc nommés Ettori, Amoros, Bijotat, Bellone, Courbis... Arsène WENGER (1987-1994)
Âge à son arrivée :
37 ans
Expérience. -
Elle est encore mince : centre de formation de Strasbourg, entraîneur-adjoint à Cannes et trois ans compliqués à Nancy, avec une relégation pour finir.
Résultats. -
Un Championnat (1988) dominé de bout en bout (6 points d'avance sur Bordeaux), grâce notamment aux arrivées cette saison-là des Anglais Glenn Hoddle et Mark Hateley (14 buts). Une Coupe de France (1991) aux dépens de l'OM (1-0, but de Gérald Passi). Une finale de Coupe des Coupes (1992) perdue (0-2) contre le Werder Brême. Jean TIGANA (1995-1999)
Âge à son arrivée :
40 ans
Expérience. -
Elle est courte (une seule saison sur le banc avant sa nomination) mais prometteuse, avec une 2e place acquise en 1995 avec Lyon derrière Nantes.
Résultats. -
En quatre saisons sur le Rocher, l'ancien poumon des Bleus ne fait jamais moins bien que 4e (1999). Avec les buteurs Sonny Anderson et Victor Ikpeba, il gagne le titre un an après son arrivée (1997) et fini deux fois 3e (1996 pour sa première saison et 1998). Deux demi-finales de Coupes d'Europe : de la C3 en 1997 face à l'Inter Milan et de la C1 en 1998 face à la Juventus. Claude PUEL (1999-2001)
Âge à son arrivée :
38 ans
Expérience. -
Aucune en pro mais il connaît la maison par coeur : il y a effectué toute sa carrière de joueur, y a été préparateur physique des pros et coach de la réserve.
Résultats. -
Encore un début réussi pour un novice à ce niveau puisque Puel gagne d'entrée le titre 2000, grâce notamment à deux derniers tiers de saison en trombe (7 points d'avance sur le PSG). Et à un duo offensif de feu, David Trezeguet et Marco Simone, 43 buts à eux deux. Didier DESCHAMPS (2001-2005)
Âge à son arrivée :
32 ans
Expérience. -
Nulle : le capitaine des champions du monde 1998 et d'Europe 2000 vient de terminer sa carrière pro à Valence (2001) quand il est nommé en Principauté.
Résultats. -
« Sa première saison a été calamiteuse », résume Jean Petit, un des piliers du staff monégasque. L'ASM termine 15e sur 18 en 2002, à six points de la relégation, et Deschamps doit accepter d'être cornaqué par la paire Petit-Ettori pour garder son poste. La suite est plus riante : vice-champion 2003 derrière l'OL et vainqueur de la Coupe de la Ligue la même année (4-1 contre Sochaux). Avec les Nonda, Giuly, Rothen... Jusqu'à l'apothéose de la finale de C1 2004 contre Porto (0-3). Marco SIMONE (2011-2012)
Âge à son arrivée :
42 ans
Expérience. -
Néant : l'ancien international italien (AC Milan, PSG, Monaco) a stoppé sa carrière en 2006 et fait ses armes de consultant sur L'Equipe TV, ancêtre de la chaîne L'Équipe, France 2 et Canal+ (2010-2011).
Résultats. -
Il débarque alors que le club coaché par le limogé Laurent Banide est 18e de L 2 après six journées. Mais il n'arrive pas à redresser la barre... jusqu'à l'arrivée, fin 2011, du nouvel actionnaire, Dimitri Rybolovlev, et de nouveaux joueurs (Ibrahima Touré). L'ASM terminera 8e mais la suite s'écrira sans lui. Thierry Henry (2018-2019)
Âge à son arrivée :
40 ans
Expérience. -
Aucune comme entraîneur principal dans un club pro : après avoir raccroché (2014), l'ancien Gunner commente pour Sky Sport, coache les moins de 16 ans d'Arsenal (2015-2016) puis intègre le staff du sélectionneur belge Roberto Martínez, jusqu'au Mondial 2018 en Russie. Résultats. - Les chiffres sont cruels pour le meilleur réalisateur de l'histoire des Bleus (51 buts) : il ne tient que quatre mois entre le (premier) limogeage de Leonardo Jardim (octobre 2018) et sa propre disgrâce... suivie du retour du technicien portugais (janvier 2019). Bilan à pleurer : 4 victoires seulement en 20 matches de Championnat (5 nuls, 11 défaites) et une 19e place de L 1, exactement là où il avait pris le club (17e au final).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi