Foot - L1 - Ligue 1 : Rennes bat Angers et reste dans la course à l'Europe

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Vainqueur samedi sur le terrain d'Angers (3-0), le Stade Rennais est plus que jamais à la lutte pour la cinquième place. Le match : 0-3 Parti en chasse de Lens et Marseille, avec en tête une cinquième place en guise de trophée potentiel, Rennes a obtenu une victoire précieuse sur le terrain d'Angevins affaiblis, surtout en attaque. Désireux de mettre la pression sur le SCO comme sur leurs deux adversaires à distance, les Bretons ont affiché d'entrée leurs intentions. Au bout d'un quart d'heure, ils avaient déjà touché onze ballons dans la surface adverse, grâce à leur possession du ballon doublée d'un jeu combiné attrayant. Mais, en raison d'un manque de précision dans le dernier geste, leur domination a manqué de tranchant face à un Angers recroquevillé, en attente d'un éventuel contre. Il est venu à la 33e, lorsque Diony s'est enfoncé sur son côté gauche avant de servir en retrait Bahoken, qui a gâché cette offrande en frappant avec trop peu de puissance. lire aussi Le film d'Angers - Rennes Onze minutes plus tard, l'avant-centre angevin a cru se rattraper en poussant au fond des filets un ballon en cloche mal maîtrisé par Gomis, mais son but a été refusé, pas forcément à raison (voir fait). L'équipe bretonne, en rétorsion, a ouvert le score durant le temps additionnel (45e +1), grâce à Doku, qui s'est appuyé sur Terrier dans la surface pour marquer d'un tir enveloppé du pied droit. Au retour des vestiaires, Angers, plus agressif, a réagi face à des Rennais soudain moins fluides. Les hommes de Bruno Genesio ont néanmoins retrouvé leurs vertus lors d'une action limpide, partie d'une superbe ouverture de Bourigeaud pour Tait, qui a centré en retrait pour Terrier (0-2, 63e), une nouvelle fois décisif. Ce second but a permis à Rennes de gérer sereinement sa fin de match malgré deux alertes (71e, 88e) et même de frapper une troisième fois par Guirassy, auteur d'un superbe enchaînement contrôle orienté, crochet et frappe du gauche (0-3, 90e +1). Rennes, qui a seulement cadré... trois tirs, passe ainsi provisoirement devant l'OM au classement - qui est redevenu 5e après sa victoire contre Lorient - alors que le SCO compile un cinquième match de Championnat sans succès. Le fait : le but de Bahoken était-il valable ? À la 44e minute, Gomis n'est pas parvenu à saisir un ballon en cloche dans sa surface, après un centre de Cho contré par Da Silva. La faute de main du gardien rennais a profité à Bahoken, qui a ouvert le score de près. Mais le but de l'avant-centre du SCO a été refusé par monsieur Léonard, dont la décision a été confirmée par la VAR. Bahoken a légèrement touché le portier adverse, certes. Mais c'est l'ancien Dijonnais qui, en intervenant, a provoqué le contact bien plus que l'inverse. Les Angevins, qui se sont sentis floués, n'ont pas forcément tort. lire aussi La 33e journée de Ligue 1 6 Passeur pour Doku puis buteur, Martin Terrier a été décisif six fois lors des cinq derniers matches de L1 : trois buts, trois passes décisives.