Foot - L1 - Ligue 1 : Strasbourg maîtrise Metz, Clermont et Reims dos à dos

·3 min de lecture

À Metz, ce dimanche après-midi, Strasbourg a logiquement remporté un nouveau derby de l'Est (2-0). Dans le même temps, Clermont, vite réduit à dix, et Reims, improductif, se sont neutralisés (0-0). Grâce à Ajorque, Strasbourg reste maître à l'est Net vainqueur de la manche aller (3-0) à la Meinau, il y a quatre mois, Strasbourg a remis ça à Metz (2-0), ce dimanche, pour s'adjuger le centième derby de l'est dans l'élite et confirmer un peu plus sa suprématie régionale. Après une première période dominée par le Racing, marquée par deux barres (têtes de Guilbert à la 1re et Nyamsi à la 9e) mais des mauvais choix dans la surface adverse, la solution est venue de Ludovic Ajorque (50e). lire aussi Le film de Metz-Strasbourg Sur un bon centre de Jean-Ricner Bellegarde, le géant réunionnais a bien contenu Thomas Delaine pour placer une tête imparable sous la barre. Puis, dans le temps additionnel, il a offert, de la tête également, le but du break à Jean-Eudes Aholou (90+1). Sa dixième réalisation et sa sixième passe décisive de la saison en Championnat. En face, les Messins, déjà très affaiblis (blessures, CAN...), ont vu leur situation s'aggraver avec la sortie précoce de Jemerson (41e), touché à l'arrière de la cuisse droite. Et la doublette De Préville-Niane (puis Nguette-Gueye) s'est trop souvent retrouvée isolée en contre pour espérer un meilleur résultat. Metz glisse ainsi à l'avant-dernier rang, pendant que son voisin se replace provisoirement en septième position. 2 Le dernier succès des Grenats dans un derby de l'Est, en compétition officielle, remonte désormais au 11 janvier 2020 (1-0), soit il y a près de deux ans. Un point bien mérité pour Clermont, longtemps à dix Habituel latéral droit, et même utilisé comme ailier à Angers (1-0) avant la trêve, le jeune Ghanéen Alidu Seidu dépannait, cette fois, dans la défense centrale de Clermont pour cette réception de Reims. Son match a vité viré au cauchemar puisqu'il a été expulsé au bout d'un quart d'heure, quand il a taclé par-derrière N'Dri Koffi, parti en direction du but. Ce qui a contraint son équipe à évoluer en infériorité numérique pendant la majorité de la rencontre. lire aussi Le film de Clermont-Reims Malgré tout, dans une partie fermée, hachée et tendue, ce sont les Auvergnats, privés de leur meilleur buteur Mohamed Bayo (parti à la CAN), qui ont fait le jeu, se procurant le plus d'occasions. Mais aucune n'est allée au fond, la faute à un grand Predrag Rajkovic dans la cage champenoise. À onze contre dix, les Rémois n'ont pas montré grand-chose, à l'image de cet immense raté d'Alexis Flips (28e). Ensuite, les entrées du feu follet Ilan Kebbal et de la recrue Maxime Busi à la pause n'ont rien changé. Un score nul et vierge qui n'arrange personne. lire aussi Le parcours sinueux d'Ilan Kebbal, épatant cette saison avec Reims

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles