Foot - L1 - La Ligue regrette la reprise envisagée d'OL-OM après le jet d'une bouteille sur Dimitri Payet

·1 min de lecture

Dans un communiqué, la Ligue de football a regretté l'annonce de la reprise du match OL-OM, interrompu suite au jet d'une bouteille sur Dimitri Payet. Dans un communiqué publié ce dimanche soir, la Ligue de football professionnel (LFP) « regrette [...] la décision de reprise de la rencontre OL-OM par le préfet de région ». Après avoir « condamné fermement la violente agression » de l'attaquant marseillais, qui aurait été « également la cible d'insultes à caractère discriminatoire », révèle-t-elle, la LFP avance que « ces nouveaux graves incidents rappellent que la sécurité des matches est de la responsabilité du club recevant et des autorités locales, à qui il appartient en dernier ressort de la reprise ou de l'arrêt définitif de la rencontre. » Commission de discipline en urgence dès lundi Dans son communiqué, la LFP ajoute que sa commission de discipline se réunira en urgence dès lundi pour examiner « ces nouveaux faits extrêmement graves ». lire aussi Le match entre l'OL et l'OM définitivement arrêté Quelques minutes plus tôt, le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône avait posté un message sur les réseaux sociaux où il expliquait l'inverse : « Contrairement à ce que certaines rumeurs laissent entendre, la décision de reprise du match n'appartient pas au préfet. Elle appartient au seul arbitre. » lire aussi Après OL-OM, panorama d'une saison marquée par de nombreux incidents en Ligue 1 et en Ligue 2 Un autre communiqué a ensuite été publié par la Préfecture pour « démentir fermement » les déclarations de la LFP. « En aucun cas, le préfet n'a pris la décision de reprise du match, qui ne lui appartient pas ».

La préfecture du Rhône, dans un communiqué transmis à L'Équipe « L'arbitre a fait volte-face » « La décision de reprise du match a été prise par l'arbitre en présence du DDSP (directeur départemental de la sécurité publique) et de la vice-procureure et des deux présidents, a ajouté la préfecture dans un communiqué transmis à L'Équipe. Il a ensuite fait volte-face et pris la décision d'arrêter le match, devant ces mêmes autorités, qui confirment toutes cette version. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles