Foot - L1 - Lille - Christophe Galtier : « Quand on a Golovine, Jovetic et Fabregas sur le banc... »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

L'entraîneur du LOSC redoute le potentiel offensif de l'AS Monaco, où son équipe jouera dimanche à 17h05. « Ce déplacement à Monaco est un rendez-vous très attendu.
On va chez un adversaire très performant depuis le 1er janvier, même s'il a été accroché à Strasbourg (défaite 1-0, 28e journée). En fait, l'écart de sept points entre nous et eux se joue dans les dernières minutes de la précédente journée : on marque à la fin contre Marseille (2-0) et eux perdent à Strasbourg dans les dernières minutes. C'est une équipe performante et bien réglée. Mais nous aussi on a une équipe performante et assez bien réglée. Il y a des similitudes entre Monaco et nous. lire aussi Le programme de la 29e journée de Ligue 1 Vous estimiez récemment que Monaco était l'équipe la plus en forme du moment. Qu'est-ce que cette équipe a de plus que les trois autres (Lille, Paris et Lyon) en ce moment ?
Elle a une qualité et un potentiel offensifs supérieurs. Elle est un peu comme nous, elle a un bon banc... Quand on a sur le banc Golovine, qui entre en cours de match, Jovetic et Fabregas, ou le jeune Diatta qui les a rejoints récemment aussi. Sur le plan offensif, la qualité des entrants, et l'expérience des joueurs... Et puis leur entraîneur a fait du très bon travail, il gère très bien l'effectif. Après la qualification à Ajaccio, vous aviez regretté le manque d'investissement de certains joueurs auxquels vous aviez donné leur chance. En avez-vous reparlé aux intéressés cette semaine ?
Oui, je suis revenu là-dessus. J'ai répété qu'il fallait faire attention sur le manque d'investissement. Parce que tu risques de faire la une des journaux en étant éliminé par une équipe amateur et aussi parce qu'il y a un risque de se déconnecter de la bonne période. Il est bien plus facile de se déconnecter que de rester connecté Je ne dis pas qu'il y a une volonté chez certains de choisir leurs matches, mais il faut rester connecté, en Coupe de France comme en Championnat, il faut rester dans une certaine exigence et un certain investissement. L'équipe aura besoin de tout le monde pour atteindre ses objectifs Une victoire à Monaco éliminerait-elle l'ASM de la course au titre, selon vous ?
Ça nous ferait dix points d'avance sur Monaco à neuf journées de la fin et plus d'un point par journée à reprendre, ce serait difficile pour eux mais on ne sait jamais. « Je ne veux pas que mes joueurs soient dans un autre état d'esprit que celui de jouer pour gagner » Dans l'absolu, un match nul à Monaco ne serait pas une mauvaise opération, mais il vous priverait de deux points dans la course au titre...
On jouera pour gagner et on verra comment se déroule le match. Si on est en difficulté, peut-être qu'à l'arrivée on se contentera d'un point, mais je ne veux pas que mes joueurs soient dans un autre état d'esprit que celui de jouer pour gagner. Après, oui, dans l'absolu maintenir Monaco à sept points, ce serait pas mal mais on a la possibilité de les mettre à dix points. lire aussi Le classement de la Ligue 1 Le centre de formation du LOSC a été fermé jeudi en raison de plusieurs cas de Covid.
Oui, le club a immédiatement décidé de fermer le centre de formation en apprenant ces cas positifs. Des jeunes joueurs qui s'entrainaient avec nous ne s'entrainent plus avec nous. Il n'y a eu aucune hésitation à mettre tout le monde en quarantaine, à isoler ces jeunes stagiaires et à fermer le centre de formation. Dimanche à Ajaccio, Renato Sanches s'est plaint d'avoir été victime d'insultes racistes. Pensez-vous qu'il faille arrêter les matches quand de tels incidents interviennent ?
S'il y a des propos racistes que les gens entendent, je suis pour qu'on arrête le match. Si Renato a fait cette déclaration c'est qu'il a entendu (ces insultes). Moi je n'ai rien entendu, les membres du staff non plus. Et je suppose que l'arbitre n'a rien entendu. Mais je crois Renato. Je connais assez bien les gens du Gazélec qui condamnent tout propos raciste. Mais en l'état je ne peux pas vous dire que j'ai entendu ça, je n'ai rien entendu. Sanches a l'air d'avoir pris du recul par rapport à cela ; quel est son état d'esprit ?
Oui il a l'air de prendre du recul, mais les propos racistes ne peuvent pas être banalisés et il a eu raison de les signaler. »