Foot - L1 - Lille - Hatem Ben Arfa (Lille) : « Pas une seconde, je ne me suis dit que c'était fini »

·4 min de lecture
Foot - L1 - Lille - Hatem Ben Arfa (Lille) : « Pas une seconde, je ne me suis dit que c'était fini »
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Hatem Ben Arfa, officiellement présenté par le LOSC ce mercredi, avoue n'avoir jamais douté de son retour après huit mois sans jouer. Veste rouge du LOSC, coupe bien rasée au-dessus des oreilles, souriant et affable, physiquement très affûté, Hatem Ben Arfa a été officiellement présenté au Domaine de Luchin, ce mercredi. À 34 ans, le milieu offensif s'est engagé jusqu'en juin avec les Dogues suite au prêt avec option d'achat (12 M€) de Yusuf Yazici au CSKA Moscou ce mercredi matin. Et il s'est dit heureux de retrouver la compétition et « un club ambitieux », son septième en L1, après huit mois sans jouer depuis sa fin de contrat avec Bordeaux. Mais « l'accélérateur de particules », comme le surnomme Olivier Létang, son président dans le Nord avec lequel il a remporté la Coupe de France à Rennes (2019), dit n'avoir jamais douté de lui-même. « Qu'est-ce qui vous a séduit dans le fait de vous engager avec Lille ?
C'est un club très ambitieux, qui a de très bons joueurs. C'est vraiment un projet très excitant. C'est pour ça que je suis venu. « Je voulais avoir un cycle de travail et arriver frais dans un club. J'avais un échange quotidien avec un préparateur physique pour savoir sur quels points je devais travailler » Dans quel état physique êtes-vous réellement aujourd'hui ?
À 34 ans, je me connais très bien. J'ai déjà connu pas mal de périodes où je ne jouais pas. J'ai donc très bien travaillé en conséquence. Je savais sur quelle zone il fallait insister pour rester compétitif. J'ai essayé de garder le rythme que l'on connaît en club, les structures, l'entraînement avec ballon. Je voulais avoir un cycle de travail et arriver frais dans un club. J'avais un échange quotidien avec un préparateur physique pour savoir sur quels points je devais travailler. Je me sens très bien. Après, le coach et le staff médical détermineront tout ça. Quel rôle Olivier Létang a-t-il joué dans votre arrivée ?
Depuis qu'il n'était plus à Rennes, on s'échangeait des messages comme ça. Ce qui m'intéresse, c'est que le président est un compétiteur. Quand il participe à un projet, c'est pour en tirer le maximum. À ce niveau-là, j'ai confiance. Ça me plaît beaucoup. Dans une équipe qui tourne plutôt bien, comment allez-vous faire pour vous intégrer au plus vite ?
Au LOSC, il y a d'excellents joueurs et l'équipe tourne bien, en effet, surtout depuis décembre. Je viens pour aider quand l'équipe aura besoin de moi. Ça été très clair. À moi de redevenir très performant rapidement. Mais je veux contribuer à ce que l'équipe atteigne ses objectifs (être européen). Comment vous situez-vous mentalement ?
Je suis un amoureux du foot. Je n'ai pas voulu aller dans des Championnats qui n'étaient pas orientés foot (destinations exotiques). J'ai envie de retrouver la compétition. Je suis frais. Mon objectif personnel, c'est de donner le maximum, de donner ma part pour aider l'équipe. lire aussi Hatem Ben Arfa à Lille, la passe de 7 en Ligue 1 Vous avez connu beaucoup de clubs dans votre carrière. Est-ce votre dernier défi ?
On me disait ça à chaque fois. On ne sait pas. On ne connaît pas ce que la vie peut vous apporter. Le plus important est de ne pas tricher. Et c'est à la fin du bal que l'on paye les musiciens. J'ai beaucoup d'envie. Je reste un compétiteur. Avez-vous cru que votre carrière allait s'arrêter ?
Impossible. Sinon, je me serais laissé aller. Je suis clair avec moi-même. Encore une fois, je ne triche pas. En général, quand on ne triche pas, ça se passe bien. Après, ça peut prendre du temps. Il ne faut pas se laisser prendre pas les mauvaises influences (ceux qui vous disent que vous ne retrouverez pas de club). Et rester dans sa ligne de conduite. Pas une seconde, je ne me suis dit que c'était fini. Est-ce une revanche personnelle pour vous ?
Par rapport à qui ? Franchement non. C'est un challenge qui m'excite beaucoup. Si j'ai choisi le LOSC, c'est parce qu'il est devenu très compétiteur. C'est la chose la plus importante pour moi, comme on l'a fait à Rennes, où le club et la ville étaient en effervescence. C'est ça la fierté. Pas de marquer ou de ne pas marquer mon passage. Quels sont les joueurs que vous connaissez à Lille ?
Benji (André) avec lequel j'ai passé une excellente saison à Rennes. Jérémy Pied avec lequel j'ai connu une super année à Nice. Et Tim (Timothy) Weah qui venait parfois s'entraîner avec les pros au PSG. J'ai aussi suivi les matches du LOSC. Je connais les profils. C'est bien. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles