Foot - L1 - Lille - Jocelyn Gourvennec, (Lille) avant le match face à l'OM : « J'ai senti les joueurs plus révoltés qu'abattus »

·3 min de lecture
Foot - L1 - Lille - Jocelyn Gourvennec, (Lille) avant le match face à l'OM : « J'ai senti les joueurs plus révoltés qu'abattus »

L'entraîneur du LOSC Jocelyn Gourvennec estime que ses joueurs peuvent se servir de la déception de Salzbourg pour rebondir face à l'OM, ce dimanche. « Peut-on faire un point sur l'effectif à votre disposition ?
Il y a eu des chocs à Salzbourg, dans un match engagé, mais pas de joueur arrêté. Renato (Sanches) a fait une partie de la semaine avec nous, il a fait son travail individuel et une partie du travail collectif. Il reprend plutôt bien, on a besoin de faire un point avec le staff et le médical pour bien apprécier la situation. Il est bien, il a de bonnes sensations, son genou va bien. On évaluera tout à l'heure s'il peut participer ou pas. « On trouve que le VAR, Contre Wolfsburg ou Salzbourg, ne nous est pas du tout favorable. Il y a des zones d'ombre non éclaircies et qui nous pénalisent » Comment laver les têtes pour faire une performance dimanche ?
Il faut qu'on soit capables de passer d'une compétition à l'autre, c'est un exercice, les joueurs commencent à en avoir l'habitude. Évidemment qu'on est frustrés après la défaite à Salzbourg (2-1), j'ai senti les joueurs plus révoltés qu'abattus. Révoltés aussi car on a des décisions qui ne nous sont pas favorables, on trouve que le VAR, contre Wolfsburg ou Salzbourg, ne nous est pas du tout favorable. Il y a des zones d'ombre non éclaircies et qui nous pénalisent. Et puis il y a le besoin pour nous de continuer à nous améliorer, notamment à être meilleurs dans la phase de finition. On prépare plutôt bien nos actions, on arrive à sortir du pressing de l'adversaire depuis plusieurs matches, mais après, on n'est pas encore suffisamment précis, justes techniquement ou dans les choix, c'est ce qui nous coûte a minima un point à Salzbourg. lire aussi La 9e journée de Ligue 1 Que manque-t-il à cette équipe pour avoir le déclic ?
L'équipe a besoin de répondre présent dans les gros matches, ça avait été le cas contre Wolfsburg sans ouvrir le score. Il y a la frustration de Salzbourg, et même si on n'a pas tout bien fait, on a répondu présent dans l'engagement. On doit pouvoir éliminer dans notre jeu, dans nos matches, des périodes un peu brouillonnes. À Salzbourg, en fin de match, on a poussé de manière désordonnée. Jona (David), Timo (Weah), c'est très jeune, Jorko (Ikoné) c'est très jeune mais ce ne sont plus des gamins, ils ont de l'expérience. Et cette maturité doit nous permettre de ne pas avoir de trous d'air dans les matches, ou de périodes où c'est un peu décousu. À quoi vous attendez-vous dimanche contre l'OM ?
Ça va être un match intense, engagé. Marseille est une équipe intense, qui met beaucoup de rythme, qui est forte dans les transitions, qui met beaucoup de vitesse. Et on va devoir répondre à ça. Cela fait un moment qu'on est là-dedans, il faut le cultiver. Ils ont fait un début de saison très fort, avec beaucoup de vie dans l'équipe, avec un entraîneur qui avait commencé à mettre ses principes dès la fin de la saison dernière. Ils ont un effectif qui a beaucoup bougé, beaucoup de recrues, donc il y a beaucoup de ferveur autour de ça. Ils sont sur deux nuls et une défaite mais il y a du talent. Payet est un grand talent, Under, qu'on découvre, est un grand talent aussi, Dieng... Il y en a d'autres. Ils ont cette capacité à être tranchants. Mais nous aussi avons des arguments à faire valoir. » Sven Botman : « Retrouver le niveau de la saison dernière » lire aussi Le classement de Ligue 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles