Foot - L1 - Lille - Ligue 1 : nous avons vérifié les affirmations de Gérard Lopez, le président de Lille

L'Equipe.fr
L’Equipe

Dans une interview publiée ce mercredi sur le site L'Équipe, le président du LOSC, Gérard Lopez, a notamment effectué quatre affirmations sujettes à cautions. Nous avons donc procédé à une méticuleuse vérification. Gérard Lopez, président du LOSC « Au cours des dix dernières années, le top 5 a régulièrement été modifié lors dix dernières journées de Championnat. Nous avons étudié la question : 71 % des équipes ont changé de place dans les dix dernières journées, depuis dix ans » De la saison 2009-2010 à la saison 2018-2019, soit sur les dix dernières saisons de L1 achevées, il est exact que le top 5 a été régulièrement modifié. Mais dans une proportion moindre que ce qu'affirme Gérard Lopez, car seulement 56 % (et non 71 %) des équipes du top 5, soit 28 équipes sur 50 concernées, ont bouclé leur saison à un classement différent de celui qu'elles occupaient après 28 journées. Et il est à noter que parmi celles-ci, 12 % (soit 6 équipes sur 50) sont carrément sorties du top 5. Fin de la saison de L 1 : « Ce sera chaud » pour le président de Lille Gérard Lopez Gérard Lopez « Les équipes qui jouent la Ligue des champions sont beaucoup plus en difficulté en L 1 sur la phase aller, en raison de la surcharge du calendrier, que sur la phase retour » Même si le quantitatif « beaucoup » apparaît un peu excessif, cette affirmation peut être approuvée. Car sur les dix dernières saisons terminées, les équipes qui participaient à la Ligue des champions ont glané en moyenne 1,7 point de plus sur la phase retour que sur la phase aller. Et cela leur permet de gagner en moyenne une place sur la phase retour par rapport à la phase aller. Or le LOSC de Gérard Lopez était cette saison quatrième après la phase aller (comme il l'est toujours après 28 journées, au moment de l'arrêt). Donc il peut statistiquement et légitimement estimer qu'il aurait accroché la troisième place à la fin, sachant qu'il avait déjà rattrapé quatre de ses cinq points de retard sur Rennes (le troisième), l'écart étant passé de 36-31 après 19 journées à 50-49 après 28...
« Aux Pays-Bas, ils ont décidé d'arrêter sans décerner le titre de champion, ni reléguer d'équipes en D 2, ce qui semble assez arbitraire et entraîne déjà des plaintes devant les tribunaux » Gérard Lopez anticipe quelque peu la réalité. À ce jour, aucune plainte n'a été formellement déposée par un club néerlandais contre la décision de la KNVB (la Fédération des Pays-Bas). Mais il est exact qu'Utrecht - qui devait disputer la finale de la Coupe contre le Feyenoord Rotterdam et est classé sixième avec un match en retard, trois points de moins et une meilleure différence de buts par rapport au quatrième (Willem II), avec donc deux possibilités d'accrocher une qualification pour la Ligue Europa - songe sérieusement à saisir la justice et devrait prochainement le faire. Les deux premiers actuels de la D 2 néerlandaise, Cambuur et De Graafschap, qui étaient bien partis pour monter puisqu'ils ont respectivement onze et sept points d'avance sur le troisième (Volendam), n'écartent pas non plus cette option. Mais elle reste à ce jour plus lointaine pour eux, De Graafschap souhaitant d'abord provoquer une assemblée générale de la KNVB pour évoquer le sujet. Le classement figé de l'Eredivisie Gérard Lopez « En France ? Seule la saison blanche a une existence légale car il est écrit que seule une saison qui va au bout des 38 journées peut être validée. Donc, logiquement, toute autre chose ne peut l'être » Cette affirmation est erronée, d'une part parce que la saison blanche n'a aucune existence légale et surtout d'autre part, parce que les articles 518 et 519 des statuts et règlements de la LFP évoquent systématiquement « la dernière journée », et donc jamais la 38e, ce qui signifie qu'il s'agit de la dernière journée disputée. Après, une fois que l'arrêt définitif des saisons de L1 et de L2 sera entériné par le Bureau de la LFP, un vote en assemblée générale devra déterminer les modalités exactes, pour savoir si on prend en compte le classement après la 27e journée ou la 28e (sachant qu'il y avait un match en retard dans cette dernière, Strasbourg - PSG). Le classement de Ligue 1

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi