Foot - L1 - Lille - Ligue 1 : Christophe Galtier (Lille) fustige le calendrier après les blessures de Renato Sanches et Zeki Celik

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'entraîneur du LOSC Christophe Galtier, qui a perdu Renato Sanches et Zeki Celik sur blessure durant cette trêve internationale, évoque les cadences infernales imposées aux joueurs cette saison. Alors que le milieu portugais du LOSC Renato Sanches et le latéral turc Zeki Celik se sont blessés en sélection, ces derniers jours, leur entraîneur Christophe Galtier a fustigé les cadences démentielles imposées aux joueurs en cette première partie de saison, dans un long entretien à paraître ce jeudi dans L'Equipe. « C'est l'aberration d'un calendrier incroyable, explique le technicien du deuxième de Ligue 1. Ceux qui ont fait ce calendrier international ont perdu tout repère de ce qu'est le football de haut niveau. Il y a de la casse de partout, dans toutes les sélections, tous les clubs sont touchés. On a compressé un calendrier et, en plus, on y a rajouté des matches, avec un amical à chaque trêve internationale. » lire aussi Thomas Tuchel : « On va tuer les joueurs » Galtier sait qu'avec l'enchaînement des matches, entre la Ligue 1 et la Ligue Europa, ces blessures vont être très handicapantes : « Je prends l'exemple de Renato, qui se pète le lendemain ou surlendemain du match contre Andorre (7-0, il était titulaire et avait marqué). Andorre, c'est son quatrième match en onze jours... Les internationaux sortent d'une série de sept rencontres, ils ont trois matches internationaux et, derrière, ils ont dix matches en très peu de semaines... Il faut surtout prendre en compte le nombre de rencontres qu'ils vont manquer, plus que la durée. Car même si ce n'est pas long, comme tu joues tous les trois jours, celui qui est la doublure au poste va devoir enchaîner tous les trois jours. Heureusement qu'il n'y a pas eu des départs, notamment au milieu, qui n'auraient pas été compensés, comme celui de Bouba (Soumaré, qui avait un bon de sortie). Evidemment, ça ouvre la porte à un jeune, Cheikh Niasse, mais quand on veut se maintenir à un certain niveau, où il y a très peu de séances pour travailler, eh bien il vaut mieux avoir des joueurs qui ont l'habitude de jouer. L'absence de Renato va ouvrir la porte du groupe à Cheikh. Peut-être va-t-il gagner des minutes mais j'aurai quand même trois milieux qui ont un certain vécu (André, Xeka Soumaré). Je ne sais pas comment on a raisonné avec le calendrier. » lire aussi La 11e journée de Ligue 1