Foot - L1 - Lille - Lille : Nicolas Gaitan vient donner du choix dans le secteur offensif

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'arrivée de l'international argentin au LOSC offre une solution supplémentaire en attaque à l'entraîneur Christophe Galtier. Lille a officiellement présenté son dernier recrutement hivernal ce lundi midi au Domaine de Luchin. Nicolas Gaitan, 31 ans, est venu dire au pupitre combien José Fonte, capitaine du LOSC, son ex-coéquipier au club chinois du Dalian Yifang, l'avait convaincu de relancer sa carrière dans le Nord de la France. L'Argentin s'est engagé jusqu'en juin 2020 avec option de deux saisons supplémentaires à lever par l'une ou l'autre partie, selon Marc Ingla, le directeur général. Gaitan débarque au LOSC « Je suis très content que le LOSC m'ait ouvert ses portes, dit l'ancien joueur de Chicago Fire, qui n'a plus joué depuis le 19 octobre car son club n'était pas qualifié pour les plays-offs de la MLS. Je sais que je ne vais pas pouvoir jouer tout de suite, qu'il me faudra récupérer toutes mes possibilités pour aider ma nouvelle équipe. Je vais prendre le temps de m'adapter. Je me suis entraîné tous les jours individuellement et spécifiquement depuis mon dernier match, sauf les dimanches (il a aussi pris quelques jours de congé selon son entraîneur). Je voulais me tenir prêt si une opportunité se présentait. Je me sens bien. J'ai eu plusieurs offres mais je voulais faire le bon choix du projet. José m'a parlé des installations, des conditions d'entraînement, du groupe. J'ai pris ma décision. » <blockquote class="twitter-tweet"><p lang="fr" dir="ltr"> Notre nouveau numéro 20, Nicolas Gaitán aux côtés de Marc Ingla <a href="https://t.co/oteeFQPzUW">pic.twitter.com/oteeFQPzUW</a></p>&mdash; LOSC (@losclive) <a href="https://twitter.com/losclive/status/1224300691566604290?ref_src=twsrc%5Etfw">February 3, 2020</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> Le gaucher, qui a partagé quelques mois avec Renato Sanches à Benfica, ne sera pas opérationnel cette semaine. Mais Christophe Galtier, qui récupère son latéral gauche Domagoj Bradaric, remis de son entorse à une cheville, a précisé qu'un point plus précis serait fait à l'approche de la réception de Marseille, le dimanche 16 février (21 heures), au moment où l'attaquant Timothy Weah devrait réintégrer le groupe. « Nous n'avions pas prévu de recruter cet hiver, dit le coach des Dogues. L'enchaînement de nos performances et l'élimination à Épinal (N2, 1-2, en huitièmes de finale de la Coupe de France) ont incité notre direction à réfléchir sur l'apport d'un joueur de plus de 30 ans dans le secteur offensif. Je ne pense pas qu'il y avait une forte concurrence. On a perdu Yazici (ligaments croisés d'un genou)et Timothy (Weah) n'a pas joué depuis cinq mois et demi. Il y a de la place pour tout le monde. Notamment du fait de l'enchaînement des matches et du jeu des cartons et des suspensions. » Gérard Lopez, président du LOSC « Il est capable d'éliminer, de trouver les intervalles par sa qualité de passes et d'amener des centres » Gaitan vient apporter de la justesse sur les phases arrêtées et peut évoluer à tous les postes derrière l'attaquant, ce qui concurrence directement Jonathan Bamba, Jonathan Ikoné et Luiz Araujo. Avec le retour tant attendu de Weah, Lille retrouvera une solution supplémentaire dans la profondeur avec un profil de vitesse. « Nous avons toujours une liste de joueurs jeunes et expérimentés à notre disposition, explique Gérard Lopez, le président. On suivait Gaitan depuis un moment. Deux autres clubs français ont également essayé de le recruter. Il a pu se libérer de la MLS. On a bouclé son arrivée jeudi soir. Il a joué à différents postes et a disputé la Ligue des champions et la Ligue Europa. Il est capable d'éliminer, de trouver les intervalles par sa qualité de passes et d'amener des centres. Cela offre un choix supplémentaire à Christophe (Galtier) qui pourra disposer de plusieurs options. » Reste à savoir dans quelle forme et à quel niveau se situe actuellement Gaitan. « Je sais que la Ligue 1 est un Championnat physique et intense, dit l'intéressé. Mais en Chine et aux États-Unis, il y a quand même des joueurs très bruts sur le porteur du ballon. L'adaptation à une autre culture n'est pas facile. J'ai participé à des matches européens contre des clubs français et cela s'est bien passé. Mais même si je ne suis pas un joueur aussi rapide qu'auparavant, je pense que je n'aurais pas de problème d'adaptation parce que j'ai fait presque toute ma carrière en Europe. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi