Foot - L1 - Lille - Lille va saisir le CNOSF concernant la suspension de José Fonte

·1 min de lecture

Le LOSC a décidé de faire appel de la suspension de José Fonte, pour accumulation de cartons jaunes, pour le match capital pour le titre dimanche à Angers. José Fonte (37 ans), le capitaine du LOSC, a été sanctionné la semaine dernière d'un match de suspension par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) pour une accumulation de trois cartons jaunes reçus au cours d'une période de dix matches : Paris-SG, 31e journée, Metz, 32e j. et Lens, 36e j. Il sera donc privé du déplacement à Angers, dimanche, capital dans l'attribution du titre de champion de France.
Un appel suspensif ? Mais le LOSC, qui souhaite absolument que Fonte joue à Angers, a décidé de faire appel de cette suspension devant le Comité national olympique sportif français afin qu'il annule cette décision. La raison de la saisine du CNOSF par l'actuel leader du Championnat est 100% juridique. L'avertissement attribué au Portugais par M. Bastien lors du match Paris-Lille (0-1) n'avait pas été notifié par l'arbitre dans son rapport de match. Si l'avertissement a bel et bien été attribué, ce qu'avait reconnu dans ces colonnes le président de la commission de discipline, il n'aurait pas d'existence juridique, selon les juristes du LOSC. lire aussi La 38e journée de Ligue 1 « En effet, l'avertissement attribué à José Fonte lors de PSG-Lille n'avait pas été noté sur le rapport du match, avait expliqué Sébastien Deneux. Mais il existe, il a été attribué et jamais contesté par le LOSC. C'est une erreur matérielle, mais, pour moi, il n'y a pas vraiment de sujet. » La saisine du CNOSF par le LOSC peut avoir, dans certains cas, un effet suspensif et il n'est pas exclu que Fonte soit présent à Angers, dimanche.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles