Foot - L1 - Lille - Marcelo Bielsa, ça ne commence pas toujours bien

L'Equipe.fr
Comme tous les soirs, du lundi au vendredi, L'Equipe du Soir vous propose sa consultation. Une consultation dont on analysera les résultats en plateau. Rendez-vous à partir de 22h30 sur La Chaîne L'Equipe !

Les débuts de Marcelo Bielsa à Lille sont cahoteux. L'entraîneur argentin n'a remporté qu'un seul de ses six premiers matches de Ligue 1 à la tête de l'équipe nordiste. Et ce n'est pas la première fois qu'il a des difficultés à trouver ses marques en début de saison.Marcelo Bielsa et le Losc sont-ils compatibles ? Après six matches de Ligue 1 sous les ordres du technicien argentin, Lille pointe à la 17e place du classement, avec seulement cinq points engrangés et un bilan inquiétant de trois défaites, deux nuls et une seule petite victoire, en ouverture de la saison face à Nantes (3-0). Pire : les Dogues restent sur 470 minutes sans marquer un but.Marcelo Bielsa est arrivé au Losc précédé d'une réputation flatteuse et d'attentes énormes au sein du club mais aussi dans les rangs des supporters. Pourtant, la mayonnaise tarde à prendre dans le nord et Lille se retrouve dans une position délicate avant la réception de Monaco, ce vendredi (20h45), pour le compte de la 7e journée. «Je ne m'en irai pas d'ici même si nous devons lutter pour le maintien tout le championnat», a rassuré «El Loco», mercredi en conférence de presse.Bielsa - Campos, le désaccordÀ l'Espanyol, six matches et puis s'en vaCe n'est pas la première fois que Bielsa réalise un départ médiocre avec une équipe qu'il entraîne. En Espagne, il n'avait remporté qu'un seul match (deux nuls, trois défaites) lors de ses six premiers matches à la tête de l'Espanyol Barcelone, en 1998. Il avait ensuite quitté le club catalan à l'issue de ces six rencontres pour prendre les rênes de la sélection argentine.Ses débuts aux commandes de l'Athletic Bilbao, lors de la saison 2011-2012, n'avaient guère été plus brillants, avec le même bilan d'une victoire, deux nuls et trois défaites. En fin de saison, la formation basque avait terminé dixième du championnat. Plus récemment, avec Marseille, en 2014, après un match nul initial contre Bastia (3-3) puis une défaite face à Montpellier (0-2), son OM avait enchainé huit succès de rang.Ses débuts lors de ses expériences sud-américaines ont été plus réussis avec seulement trois défaites en 24 rencontres à la tête de Newell's Old Boys, CF Atlas, Club America puis Velez Sarsfield.Au Mexique, des bons départs mais des fins ratéesAvec la formation argentine des Newell's Old Boys, sa première équipe professionnelle, il a remporté le tournoi d'ouverture, mais ces bons démarrages ne sont pas forcément synonymes de réussite en fin de saison et de bon classement final. Aux commandes du CF Atlas, il terminera sa première saison à la 12e place. Avec Club America, ce sera tout juste mieux avec une 11e place. De retour en Argentine, au Velez Sarsfield, il prend la 4e place du tournoi d'ouverture en 1997.Quant à l'OM de Bielsa, après une première partie étonnante, où l'OM est sacré champion d'automne, la formation olympienne terminera finalement à la 4e place, juste au pied du podium après une série de 4 défaites de rang en avril qui plombe la fin de parcours de son équipe.L'effectif le plus jeune des cinq plus grands championnatsLes débuts manqués de Bielsa peuvent notamment s'expliquer par le fait qu'il travaille avec l'effectif le plus jeune des cinq grands championnats européens, avec une moyenne d'âge de 22,88 ans. Bielsa a aussi besoin de temps pour mettre en place ses idées peu conventionnelles. «Arriver à obtenir un rendement proportionnel aux qualités des joueurs, c'est le but de l'entraîneur», estime Bielsa qui n'y est donc toujours pas parvenu.Ce vendredi soir, lorsqu'il croisera Jardim, celui-ci pourra le rassurer en lui rappelant qu'il avait également souffert lors de son arrivée à Monaco en 2014. Lors des six premières journées, son équipe avait signé trois défaites, deux victoires et un nul avant de se lancer dans une saison beaucoup plus emballante qui l'avait vu terminer à la troisième place du classement.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages