Foot - L1 - Lille a perdu de vue la huitième place de L1

L'Equipe.fr
Lille ne se fait plus d'illusions. La huitième place semble désormais hors de portée, avant le match contre Guingamp, samesi (20h00).

Lille ne se fait plus d'illusions. La huitième place semble désormais hors de portée, avant le match contre Guingamp, samesi (20h00).Il est grand temps que la saison se termine pour le LOSC, pénible quatorzième de L1 qui n'a jamais confirmé cette saison son potentiel, ses intentions ou ses prétentions. Dernier exemple en date, l'idée de bien terminer à la huitième place, une ambition partagée par les joueurs et relayée par Franck Passi, l'entraîneur. Mais, depuis leur défaite à Rennes (0-2, samedi), les Dogues pointent désormais à sept points de cette fameuse position... justement occupée par En Avant Guingamp, leur adversaire ce samedi (20h00) au Stade Pierre-Mauroy. Franck Passi adapte donc son discours aux résultats peu reluisants de son équipe depuis un mois (un succès à Bastia, trois défaites à Monaco et Rennes, puis contre Nice à domicile, toutes compétitions confondues).À lire aussi : Basa de retour, Enyeama forfaitÀ lire aussi : Lopes retournera à Monaco«Il y a un mois, cette équipe fonctionnait comme il faut, relève l'entraîneur du LOSC. On a évoqué cette huitième place. On a moins de certitudes après avoir joué le premier du classement (défaite en Coupe de France à Monaco 1-2 le 4 avril) et le troisième de L1 (défaite 1-2 en championnat contre Nice le 7 avril). A Rennes (0-2, le 15 avril), on est passé à travers défensivement sur les deux premières occasions de Rennes. Mais on a ensuite été supérieurs à cette équipe. Même l'entraîneur de l'équipe adverse l'a reconnu. Quand on a évoqué la huitième place, on restait sur un mois de compétition sans perdre et je pensais que la confiance était revenue. On a eu des blessés (Soumaoro, Basa, puis tout récemment Benzia et, dans une moindre mesure, Mendyl), ce qui plombé notre spirale positive».«J'estimais que l'effectif était assez ample pour palier ces blessures, ajoute-t-il. Avec quatre points de plus, on penserait encore à cette huitième place. Si on avait terminé à la huitième place, cela aurait été un résultat honorable. Si on termine neuvième ou dixième, ce sera bien aussi. Sinon, tant pis, on aura juste fait le job (du maintien). Je ne pense pas à la descente. Je suis quasiment sûr que l'on va se maintenir (Lille précède Lorient, 18e, de six points). Mais, tant que l'on n'a pas pris trois points, vous pourrez me dire ''oui, mais...'' Donc, il faut bien aborder la réception de Guingamp. Si on sort vainqueur de ce match, cela libérera tout le monde. Pour l'instant, ce n'est toujours pas fait.»Depuis le début de saison, joueurs et entraîneurs affirment également que le groupe vit bien et que chacun s'efforce de relever l'équipe première malgré les difficultés inhérentes aux nombreux changements (dirigeants, joueurs, entraîneurs) qui ont saupoudré en permanence le quotidien des Dogues. Cela ne s'est pas vérifié sur le terrain où l'équipe n'a jamais réussi de longues séries et où elle reste très fragile défensivement. Les derniers changements défensifs de Franck Passi (Amadou en défense centrale) prêtent aussi au débat. Mais il convient surtout de pointer les attitudes, éléments objectifs à portée de vue, et notamment l'incompréhension qui a précédé à Rennes un coup franc tiré par Bissouma mais que souhaitait exécuter initialement El-Ghazi, très agacé par le choix de son entraîneur qui a tranché depuis son banc.«Il manque peut-être un peu de pression»«Vous ne pouvez pas en tirer de conclusions, répond Passi. Je confirme que le groupe vit bien. Lorsque nous sommes partis plusieurs jours (deux fois en Coupe de France), des groupes se sont formés, les joueurs se sont parlés entre eux. Il n'y a pas de bagarre à l'entraînement. Il manque peut-être un peu de pression. Quand nous étions à un point du premier relégable, les joueurs ont subi beaucoup de cette pression. Peut-être se sont-ils relâchés. Notre mission est de leur faire comprendre que le travail n'est pas terminé. J'ai moi-même des ambitions et je vais essayer de les tirer le plus haut possible.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages