Foot - L1 - Lille - Timothy Weah (Lille) : « Nous remettre en question »

·3 min de lecture

Timothy Weah, attaquant franco-américain de Lille, qui pourrait occuper le couloir droit à Saint-Étienne (samedi, 21 heures), reconnaît que son équipe doit rester solidaire pour faire un résultat. « Quel regard portez-vous sur les débuts très difficiles du LOSC en Championnat ?
On espérait commencer autrement. Mais ce n'était pas ça. On est tous pros ici. On sait ce qu'on doit faire à Saint-Étienne pour bien jouer. Il faut conserver notre unité, rester solidaire. Demeurer une équipe et on fera le boulot. C'est un peu ce qu'on s'est dit dimanche (à Luchin, au lendemain du 0-4 à domicile face à Nice). À nous de nous remettre en question. De bosser à l'entraînement en attendant le prochain match. lire aussi La 3e journée de Ligue 1 Est-il difficile de vous remettre en question après le titre ?
La saison passée est derrière nous, le Trophée des champions aussi. On est concentré sur la saison en cours. On a mal commencé. Mais tout le monde est content être ici. Ça ira mieux. Vous pensiez que ce serait facile car vous étiez champion en titre ?
Non, pas du tout. Si tu regardes la saison passée, rien n'était facile. En L1, il y a beaucoup de bonnes équipes. C'est la vie. Encore une fois, on doit se remettre en question à l'entraînement. J'espère qu'on va vite gagner des matches. « À n'importe quel poste. À droite, attaquant de pointe ou à gauche. J'ai juste envie de prendre du plaisir » La situation que vous vivez est-elle une situation d'urgence ?
Pas forcément. Mais tout le monde sait qu'on doit faire mieux. Il y avait samedi le retour de nos supporteurs à la maison. C'est dommage que nous ne l'ayons pas emporté. Ils seront à Saint-Étienne comme toujours. J'espère leur donner ce petit cadeau. lire aussi Le classement de Ligue 1 Sur le plan personnel, est-ce une saison importante pour vous ?
La saison passée c'était après ma blessure. Là, c'est une autre étape importante. Mais le plus important est d'aider l'équipe, d'enchaîner et de bien jouer pour accumuler de la confiance. En espérant marquer et donner des passes décisives. À n'importe quel poste. À droite, attaquant de pointe ou à gauche. J'ai juste envie de prendre du plaisir. « Avec l'enchaînement des matches, on va mieux jouer ensemble et prendre plus de confiance » Face à Nice (0-4), vous avez fait de nombreux appels sur le flanc droit pour prendre la profondeur mais sans forcément recevoir les ballons. Y a-t-il un problème de coordination ?
J'aime bien prendre la profondeur, toucher le ballon. C'est vrai que les ballons ne sont pas venus mais je suis pas seul sur le terrain. Je travaille pour l'équipe aussi. Je ne suis pas égoïste. Si le ballon ne vient pas, il y a un autre joueur qui le prend. Je dois juste me replacer et attendre une autre opportunité. Je suis toujours une option. Avec l'enchaînement des matches, on va mieux jouer ensemble et prendre plus de confiance. Comment Jocelyn Gourvennec vit-il la situation ?
Il est comme tout le monde : il n'est pas content de perdre un match, d'encaisser des buts comme ça. Mais il est content d'être ici. Les choses n'ont pas beaucoup changé depuis le départ de Christophe Galtier. On est dans le même projet à l'entraînement. Avec une haute intensité. Et de bonnes ondes. » lire aussi Yilmaz ne partira pas, selon Gourvennec

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles