Foot - L1 - Lille - Yilmaz (Lille) après les propos de Kakuta (Lens) : « Il aurait dû garder ça pour lui »

·6 min de lecture

Burak Yilmaz, le buteur du LOSC, a répondu au meneur de jeu de Lens Gaël Kakuta, qui avait dit préférer voir Paris champion. La star turque Burak Yilmaz a donné sa deuxième conférence de presse de la saison au Domaine de Luchin, ce jeudi. Serein, charismatique, martial, il a balayé tous les sujets sensibles à trois rencontres de la fin du Championnat et à la veille d'un derby à fort enjeu à Lens. Tout en recadrant gentiment Gaël Kakuta, milieu offensif artésien, qui avait avoué préférer voir le PSG être sacré champion de France plutôt que son voisin du Nord.

« Comment vivez-vous l'engouement autour de ce derby, vous qui en avez connu plusieurs à Istanbul ?
On aurait vraiment espéré qu'il y ait des spectateurs. C'est un derby très important. À l'aller, on nous l'avait déjà expliqué. Demain (vendredi), ce sera plus important qu'un derby. Lens a des ambitions, nous aussi. On les respecte. Mais je confirme que ce sera beaucoup plus qu'un derby. « On est d'abord une grande équipe. Si je marque, c'est grâce à mes coéquipiers. Le collectif met en valeur ce groupe » Gaël Kakuta a déclaré qu'il préférait voir Paris champion. Que lui répondez-vous ?
Je connais bien le joueur. C'est un très bon joueur, expérimenté. Par rapport au respect, il aurait dû garder ça pour lui, ne pas le dire à l'extérieur. En plus, ils viennent de jouer contre Paris où ils ont perdu. Je n'ai rien d'autre à ajouter. Comment expliquez-vous votre forme du moment ?
On est d'abord une grande équipe. Si je marque, c'est grâce à mes coéquipiers. Le collectif met en valeur ce groupe. On est dans la dernière ligne droite. Savoir quels sont les buteurs ou les passeurs n'a pas d'importance. Que je marque ou pas, je prends. Du moment que l'on gagne, je prends. lire aussi Gradit-Fonte, entretien croisé avant le derby À l'approche du Graal, quelles erreurs ne devez-vous surtout pas commettre ?
Ne pas perdre. Ce qui est important, c'est de ne pas stresser. Il ne faut pas se focaliser sur les trois matches qui restent, mais les prendre les uns après les autres. Il ne faut pas se mettre sous pression. Nous sommes une équipe jeune. Il peut y avoir des émotions. Mais j'ai confiance en mes coéquipiers pour surmonter ça. Que pensez-vous de la Ligue 1 ?
Ici, le jeu est physique et offensif. C'est le top 5 européen. Je ne veux pas dire que le Championnat turc n'est pas performant, mais le niveau est supérieur en France. Pourquoi suis-je venu à 35 ans ? C'est la vie. J'y ai mis le foot au centre. Ma famille l'a accepté. Jusqu'à ma retraite, ce sera comma ça. À 35 ans, ça ne pourrait pas être facile si je ne travaillais pas, si mon hygiène n'était pas convenable. C'est toute une chaîne de comportements au quotidien. Les meilleurs mondiaux ont mon âge ou plus. Quand on les voit, on a l'impression que le foot ne s'arrête pas. Ils prolongent leur vécu. Mon caractère ? Ce sont des gènes familiaux. Si vous m'interrogez sur ça, cela montre que vous me respectez. D'ici deux semaines et demie, je vous l'expliquerai point par point. lire aussi Lihadji forfait, Sanches annoncé opérationnel pour le derby Lens-Lille Quelle joie particulière vous procure l'engouement de la communauté turque en France ?
La Turquie, c'est comme une autre dimension sur le plan football. On y vit des émotions fortes avec ce sport. On est attaché à ce jeu et aux internationaux. Le pays ne vit que pour ça. Quand l'équipe joue, si elle gagne, la semaine se passera bien. Si elle s'incline, la semaine sera catastrophique. Je suis très fier que les Turcs aiment le LOSC et continuent de l'aimer. C'est un avantage pour le suivi de notre équipe. Une émotion particulière. Est-il exact que vous avez failli ne pas rester à Lille à votre arrivée au tout début parce que votre famille n'était pas encore arrivée comme on vous l'avait promis ?
Je ne veux pas parler de ça. Le plus important, c'est qu'elle est là. Ce dont vous avez été informé est faux. Aurez-vous un rôle différent dans le vestiaire dans le sprint final ?
Comme lors des derniers matches. Ce qui est important, c'est qu'on n'a plus besoin de cette motivation intense. On sait qu'il y a une performance exceptionnelle que l'on peut aller chercher. L'équipe sait ce qu'elle doit faire. Elle a travaillé pour ça. « Je voulais ajouter que depuis que je suis arrivé, toutes les personnes de l'agglomération se sont super bien occupées de moi et de ma famille. Sachez que tout ce respect, je vais le rendre sur le terrain » Vous avez été recruté par l'ancienne direction. Cela remet-il en question votre présence la saison prochaine ?
J'ai un contrat de deux ans. Que l'on termine premier ou deuxième, on fera très belle année. Notre ambition est d'être champion. J'ai encore un an de contrat, je serai là, pas de soucis. Je n'ai pas de crainte par rapport à ça. Où placerez-vous le fait d'être champion devant l'équipe de Neymar et de Mbappé ?
Ce sont les deux meilleurs joueurs mondiaux. Notamment Mbappé. Je les aime bien. Je les suis. Si on est champions, ce serait devant Paris mais pas devant ces deux joueurs. Ce serait une grande performance. Mais on n'est pas champion, ni deuxièmes. J'espère qu'on le sera. On pourra en discuter quand ce sera le cas. Je ne me sens pas à l'aise d'en parler maintenant. Je suis plutôt concentré pour le devenir. Votre équipe est-elle escortée d'une force et d'une sérénité inébranlable ?
Évidemment, le groupe est porté par ses performances. On a une équipe exceptionnelle. De très bons joueurs, un très bon coach et un staff au top. Tout le personnel et l'encadrement y sont. Il est important de mettre en valeur le club dans sa globalité. Je voulais ajouter que depuis que je suis arrivé, toutes les personnes de l'agglomération se sont super bien occupées de moi et de ma famille. Je voulais remercier tous ceux qui m'ont aidé. Sachez que tout ce respect, je vais le rendre sur le terrain. » lire aussi Le classement de Ligue 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles