Foot - L1 - L'intérêt pour le foot ne se dément pas malgré la crise sanitaire, selon un sondage commandé par la LFP

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'enquête annuelle commandée par la Ligue et les syndicats de clubs prouvent que malgré la pandémie le foot séduit toujours.

En ces temps troublés avec la pandémie de Covid-19 doublée d'une crise financière sévère, voici une bonne nouvelle pour le football français. Comme chaque année, la Ligue de football professionnel (LFP) et les syndicats de clubs ont commandé à IPSOS un baromètre d'image des clubs professionnels de football auquel L'Équipe a eu accès. Et ses conclusions sont plutôt positives. L'envie de consommation de football n'a pas été entamée par la crise sanitaire selon cette enquête réalisée du 9 au 23 décembre 2020 auprès d'un panel de 2 509 Français intéressés par le football et âgés de 16 à 75 ans.

Ainsi 80 % des sondés disent qu'ils auront toujours la même envie de suivre l'actualité du football une fois la crise terminée. Chez les fans de football, ce chiffre grimpe à 84 %. À la question « êtes-vous plus, autant ou moins intéressés par le football qu'avant la crise du Coronavirus ? », ils sont 56 % à se dire autant intéressés, 15 % le sont plus et 29 % moins, soit 71 % au global que le Covid-19 n'a pas éloigné du foot. Chez les fans de ce sport, la proportion est plus élevée à 76 % (51 % comme avant, 25 % plus qu'avant).

lire aussi
Diffusion de la Ligue 1 : la peur du vide gagne la LFP

Une moindre envie d'aller au stade ?
Le point négatif, même s'il n'est pas net, est dans la fréquentation des stades, peut-être en raison de la peur de se faire contaminer, le jour où il sera de nouveau autorisé à assister aux rencontres depuis les enceintes. À la question « avez-vous l'intention, une fois l'épidémie de coronavirus terminée, de retourner voir au stade des matchs de football (L1, L2, équipe de France...), plus, autant ou moins qu'avant l'épidémie ? », les 1 230 sondés, qui sont allés au stade au moins une fois en 2019, sont 60 % à dire qu'ils iront plus ou autant qu'avant. 25 % iront moins et 15 % ne savent pas. Chez les aficionados, le chiffre monte à 68 %.

Les dirigeants de clubs et de la Ligue espèrent que ce sondage trouvera un prolongement positif lundi dans les résultats de l'appel d'offres lancé par l'instance sur les lots abandonnés par Mediapro.

lire aussi
Canal+ conteste l'appel d'offres de la LFP en justice