Foot - L1 - L'OGC Nice en colère après l'interdiction de déplacement de ses supporters à Nîmes

L'Equipe.fr
L’Equipe

Nice a fait part de sa colère, après que l'interdiction de déplacement de ses supporters à Nîmes samedi a été confirmée par un arrêté du ministère de l'Intérieur. L'OGC Nice a fait part, ce jeudi, de son mécontentement après que son recours pour annuler l'arrêté préfectoral du 9 août, interdisant le déplacement de ses supporters à Nîmes, ce samedi (20 heures), pour le compte de la 2e journée de Ligue 1, a été rejeté par le tribunal de Nîmes.

D'autant qu'un nouvel arrêté, cette fois émis par le ministère de l'Intérieur, est venu compléter le premier, avec davantage de restrictions : « Le samedi 17 août 2019, de zéro heure à minuit, le déplacement individuel ou collectif, par tout moyen, de toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club de l'OGC Nice, ou se comportant comme tel, est interdit entre les communes du département des Alpes-Maritimes, d'une part, et la commune de Nîmes (Gard), d'autre part. » Aussi, l'OGC Nice a publié un communiqué dans lequel il précise que « le club ne cessera pas d'utiliser tous les moyens dont il dispose pour que ses amoureux puissent le suivre lors de ses futurs déplacements, et pour qu'au « pays des droits de l'homme », les mentalités en matière de football et de supporters puissent enfin avancer ». Nice va contester toutes les interdictions de déplacement de ses supporters

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi