Foot - L1 - OL - Ligue 1 : l'OL décroche sa première victoire dans la douleur contre Nantes

·4 min de lecture

En maîtrise dans la première période, en grande souffrance dans la deuxième, l'OL a fini par s'imposer 1-0 contre Nantes vendredi et se donne de l'air avec un premier succès. Dans la douleur et en infériorité numérique dans le dernier quart d'heure de jeu, l'OL a décroché sa première victoire de la saison en Ligue 1 contre des Nantais qui ont fait le jeu en seconde période. Loin d'avoir rassuré, les hommes de Peter Bosz se sont imposés sur la plus petite des marges (1-0) et ont engrangé trois points qui leur font du bien. lire aussi Le film du match 1 C'est le nombre de défaite de l'OL sur ses 19 derniers matches à l'extérieur en Championnat. La dernière fois c'était contre Angers, le week-end dernier (3-0). Opta. Le match : 1-0
Les Gones tremblaient dès les premières secondes. Une perte de balle basse permettait à Osman Bukari de se mettre en position de frappe, mais Anthony Lopes avait déjà la main chaude. Pas apeurés, les visiteurs mettaient le pied sur le ballon face à des Nantais bien regroupés, guettant les pertes de balle adverses. À l'image de Maxence Caqueret, qui manquait de mettre les siens en difficulté par deux fois à la 14e puis la 15e. Peter Bosz le sortait à la pause. Il fallait un long ballon de Bruno Guimaraes pour trouver Paqueta. Au duel avec Fabio, l'international brésilien s'élevait, maîtrisait le ballon de la poitrine et l'emmenait devant le but. Alban Lafont repoussait bien mais, en renard, Moussa Dembélé n'avait plus qu'à le pousser dans le but vide. Les Canaris tentaient de réagir sur coups de pied arrêtés, Lopes ne se laissait pas faire (37e, 45e).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En seconde période, c'est un tout autre scénario qui s'écrivait. Les hommes de Peter Bosz touchaient beaucoup moins le ballon et les Canaris, enhardis au retour des vestiaires, évoluaient bien plus haut sur le terrain. De quoi donner des cartouches à Ludovic Blas, en échec à trois reprises (57e, 54e, 77e). Les Lyonnais répondaient par des exploits individuels, sans que Guimaraes (65e), ni Houssem Aouar (71e), ne parvienne à tromper Alban Lafont. lire aussi Le classement de la Ligue 1 Déjà en souffrance, l'expulsion de Damien Da Silva, qui écopait d'un second carton jaune à la 78e n'arrangeait pas les affaires lyonnaises et offrait encore plus d'espace aux attaques adverses. Moses Simon, intenable, apportait le danger jusqu'au bout, mais ni lui, ni Moutoussamy, ni Kolo Muani ne parvenait à tromper la vigilance de Lopes en fin de match. Aux forceps, les hommes de Peter Bosz ont ainsi décroché leur premier succès de la saison. Un match qui laissera un goût amer à ceux d'Antoine Kombouaré, conquérants et séduisants en seconde période. Le joueur : Moses Simon le malheureux Il a donné le tournis à Léo Dubois sur son côté. Il l'a tourmenté dans les duels, l'a dépassé dans la profondeur et s'est ouvert des espaces pour centrer et frapper à de multiples reprises. Lui qui a été passeur décisif sur tous les buts nantais depuis le début de la saison aurait bien pu ajouter quelques pions à son compteur si ses coéquipiers avaient été plus adroits devant le but. Le fait : Lucas « air » Paqueta Pas forcément connu pour ses qualités de la tête, Lucas paqueta a été impérial dans les airs et facilement atteignable sur de longs ballons. Sa justesse technique sur le but de Dembélé a été l'image de sa performance dans ce match. En extension et au duel avec son compatriote Fabio, il parvient à contrôler le ballon dans les airs sur une longue passe pas évidente de Guimaraes. Puis, alors que le cuir retombe au sol, il se retourne subtilement pour se placer seul face au but. Bien qu'il ne soit ni buteur ni passeur sur cette action, c'est bel et bien lui qui a débloqué le match.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles