Foot - L1 - L'OL s'impose de justesse face à Lens en Ligue 1

·2 min de lecture

Malmenés en seconde période, les Lyonnais ont réussi à conserver leur avantage acquis avant la pause pour s'imposer face à Lens (2-1), ce samedi, lors de la 12e journée de Ligue 1. Le match : 2-1 Cette fois-ci, l'Olympique Lyonnais n'a pas craqué. Comme la semaine passée face à Nice (2-3), les Lyonnais ont mené 2 à 0 face à Lens ce samedi soir en Ligue 1. Mais ils n'ont pas laissé le match leur échapper. Pourtant, la rencontre aurait pu bien plus mal commencer. Après dix minutes de domination stérile des hommes de Peter Bosz, la première grosse occasion était lensoise lorsque Jérôme Boateng et Jason Denayer ont dû repousser devant leur ligne des tentatives de Jonathan Clauss et Wesley Saïd (11e). lire aussi Le film de l'OL-Lens Avertissement sans frais pour les Lyonnais. Quelques minutes plus tard, Karl Toko Ekambi profitait d'un penalty obtenu par Bruno Guimaraes après une bonne combinaison avec Lucas Paqueta pour ouvrir le score (1-0, 25e). Un avantage que les hommes de Peter Bosz ont doublé juste avant la mi-temps. Lancé à la limite du hors-jeu par Aouar, Toko Ekambi a vu son tir repoussé par Jean-Louis Leca. Mais Aouar avait suivi pour marquer de la tête (2-0, 41e). lire aussi Le classement de la Ligue 1 Revenus des vestiaires avec de belles offensives, les Lensois, ont été transformés par l'entrée en jeu de Gaël Kakuta. Anthony Lopes a d'abord retardé l'échéance devant le nouvel entrant puis Wesley Saïd mais il a fini par s'incliner devant Arnaud Kalimuendo, à la conclusion d'un superbe enchaînement avec Kakuta (2-1, 61e). Bousculés par des Lensois très pressants en seconde période, les Lyonnais ont tout de même réussi à conserver leur avantage pour s'imposer. Une victoire précieuse qui leur permet de remonter provisoirement à la 5e place. De son côté, Lens reste 2e, mais les hommes de Franck Haise pourraient voir Nice, Marseille ou encore Rennes leur passer devant dimanche. 31 Il y a eu 31 tirs dans ce match très animé de la douzième journée de Ligue 1. 18 pour Lens, 13 pour l'OL. Le joueur : Anthony Lopes a préservé l'avantage S'il a d'abord été sauvé par Jérôme Boateng et Jason Denayer, puis par l'intervention de la VAR en première période, le gardien a enchaîné les arrêts décisifs après la pause. Le Portugais a d'abord remporté ses face-à-face contre Gaël Kakuta (46e) puis Saïd (48e) avant de sortir une belle frappe de Przemyslaw Frankowski (66e). S'il a s'est tout de même incliné devant la frappe d'Arnaud Kalimuendo (61e), le portier lyonnais a tout de même réalisé sept arrêts dans cette rencontre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles