Foot - L1 - L'OM gagne et brise la malédiction à Bordeaux

·3 min de lecture
Foot - L1 - L'OM gagne et brise la malédiction à Bordeaux
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Olympique de Marseille s'est imposé ce vendredi soir sur la pelouse de Bordeaux (1-0) en ouverture de la 20e journée de Ligue 1. Une première depuis 1977. Le match : 0-1 L'histoire retiendra qu'en ce début d'année 2022, l'OM a brisé « la plus longue série de l'histoire de la Ligue 1 » (Payet), dans un contexte particulier. Dans un Matmut-Atlantique à huis clos, face à une équipe bordelaise diminuée par le Covid, les Marseillais sont repartis de Bordeaux avec un succès (1-0) pour la première fois en Championnat depuis 1977. L'unique but de la partie est venu de Cengiz Ünder, qui a profité d'une erreur de Costil, pour inscrire son 5e but de la saison en L1. 36 Marseille a remporté son 1er match de Ligue 1 sur la pelouse de Bordeaux depuis le 1er octobre 1977 (2-1), mettant ainsi fin à une disette de 44 ans et 36 rencontres en terre girondine face à cet adversaire sans le moindre succès (15 nuls, 21 défaites). lire aussi Le film de Bordeaux - OM Contrairement au match de Coupe de France face à Brest (0-3), Bordeaux a pu aligner une équipe où on retrouvait des titulaires habituels tels que Mexer, Oudin, Kwateng ou encore Costil, tous précédemment touchés par le Covid. La première période penchait logiquement du côté des Phocéens beaucoup plus en jambes. Après des tentatives d'Harit (6e), Caleta-Car sur la transversale (11e), Ünder (27e) ou encore Luan Peres (31e), l'OM ouvrait donc le score par le gaucher turc. Dominés, les Girondins auraient malgré tout pu entrer à la pause avec un score de parité si Hwang, idéalement lancé dans l'axe, avait cadré sa frappe (42e). Après la pause, les Marseillais ont gardé la mainmise sur la rencontre, mais ont manqué de réalisme devant le but bordelais où Costil a aussi réalisé quelques miracles (voir par ailleurs). Bordeaux a eu une nouvelle chance par Elis qui a déclenché la première frappe cadrée du match de son équipe (69e). « On a fait un match à 100 % de nos capacités, on a essayé de tout donner, a assuré Adli entré à la 71e à la place d'Oudin, au micro de Prime Video. On prend un but sur une erreur, ça peut arriver. » Le milieu de Bordeaux n'a pas souhaité s'étendre sur le contexte dans lequel s'est déroulée la rencontre. « Je ne préfère pas revenir dessus, si je parle et je dis ce que j'ai sur le coeur, je risque d'avoir des gros problèmes. On a donné ce qu'on pouvait. On est très déçus. » Du côté des Marseillais, le discours était évidemment beaucoup plus positif et enjoué. « C'est historique, ce qu'on a fait ce soir, c'est extraordinaire, s'est réjoui Payet sur Prime Video. On est fier de nous. On continue notre marche en avant. On ne s'est jamais caché, l'objectif est de se qualifier pour la Ligue des champions. » Le joueur : Costil, l'erreur qui coûte cher Le gardien des Girondins de Bordeaux, longtemps incertain pour cette rencontre après avoir lui aussi contracté le Covid, n'a pas fait un mauvais match globalement. Mais c'est son erreur qui coûte très cher à son équipe et précipite sa défaite. À la 38e minute, le portier manque son dégagement qui atterrit dans les pieds d'Ünder. Le gaucher marseillais élimine facilement la défense avant de placer une frappe croisée qui ne laisse aucune chance à Costil. En dehors de cette erreur, le portier international (1 sélection) a été impeccable notamment en seconde période où il a multiplié les arrêts importants (52e, 55e, 62e, 73e, 78e). 4 Marseille a gagné 4 matches consécutifs à l'extérieur en Ligue 1 sans encaisser de but pour la toute 1re fois de son histoire. (Opta) Sampaoli : « Une victoire claire »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles